8 Kislev 5779‎ | 16 novembre 2018

Le Digital Life Design 2018, le plus grand événement israélien de haute technologie, se tiendra en septembre à Tel Aviv

Du 3 au 6 septembre, DLD Tel Aviv, un événement annuel de quatre jours célébrant l’écosystème technologique et l’innovation israélienne, accueillera quelque 110 délégations du monde entier. Il s’agit de l’un des plus importants événements high-techs du pays et le plus visible à l’international. Lancé en 2010, le Festival réunit start-ups, créateurs et entrepreneurs du secteur digital où le maître mot est le réseautage. Conférences, tables rondes, démonstrations et rencontres entre entreprises et investisseurs réunissent des dizaines de  jeunes pousses et de sociétés de capital- risque. Les conférences sur le numérique se concentreront sur les dernières tendances technologiques, l’intelligence artificielle, les villes et le tourisme intelligents, la cybersécurité, le Big Data. Avec plus de 20 000 participants venus de partout, DLD Tel Aviv est le seul événement à réunir autant de grands noms de la technologie comme Airbnb, Amazon, Barclays, Facebook, Google, Intel, IBM, Microsoft, Orange, PayPal etc. A cette occasion, la France enverra également plusieurs délégations, notamment des représentants de la ville de Marseille, Toulouse et Joinville ainsi que de la région Provence-Alpes-Côte d’azur. En tout, près de 300 personnes. Elles mettront en valeur les liens entre les écosystèmes français et israéliens de l’innovation. De même, de nombreux autres pays participeront à cette importante foire : l’Autriche, l’Australie, l’Allemagne, la Biélorussie, le Brésil, la Chine, le Costa Rica, Chypre, le Danemark, l’Espagne, l’Italie, l’Inde, le Japon, le Kazakhstan, le Mexique, la Norvège, les Philippines, la Pologne, la Slovaquie, le Sri Lanka, la Turquie, la Thaïlande, l’Ukraine, etc. De son côté, l’Autorité Israélienne de l’Innovation proposera aux participants étrangers des opportunités de coopération en matière de recherche et de développement. Pourquoi un tel succès ? Avec près de 80 sociétés cotées au NASDAQ, Israël figure comme un tremplin vers les marchés internationaux : asiatique, américain et indien. Il s’avère également le pays des levées de fonds et des exits record comme  par exemple Mobileye racheté en 2017 par Intel pour 15 milliards de $ ou encore Soda Steam absorbé cette année par Pepsi pour 3,2 milliards de $.
Avec plus de 5000 start-ups, la « Silicon Wadi » est le 2e écosystème d’innovation de la planète, juste derrière la Silicon Valley. Israël est reconnu mondialement comme un moteur decroissance dans plusieurs secteurs  comme : la cybersécurité, l’IoT (internet des objets), le Ad tech (technologie publicitaire digitale) … Plus de 300 entreprises étrangères internationales ont établi leurs centres de R&D en Israël, parmi elles : Intel, Microsoft, Coca cola, etc. Economie forte et robuste avec un taux de croissance annuel autour de 3,1 %, l’Etat hébreu consacre en moyenne 4,2 % de son PIB à la R&D, le plaçant au deuxième rang mondial. Enfin, Tel Aviv compte aujourd’hui plus de 700 startups et 1 200 entreprises technologiques, pour seulement 415 000 habitants.
NOÉMIE GRYNBERG