4 Adar 5778‎ | 19 février 2018

Jérusalem : L’école Orel se tourne vers les francophones

L’école de filles « Orel » existe depuis près de 25 ans et se situe à Jérusalem, dans le quartier de Guivat Shaoul. A ses débuts, cet établissement a essentiellement accueilli des élèves issues de familles originaires de Russie. Orel s’était alors spécialisée pour répondre aux besoins des Olim. Après un ralentissement de la Alya de Russie, cette structure scolaire a plutôt accueilli des élèves israéliennes ou anglophones.

Aujourd’hui, Orel se tourne vers un nouveau public, vous l’aurez deviné… les Olim de France ! Orel va désormais mettre son infrastructure et sa pédagogie solidement instituées au profit des filles francophones.

Profil de cet établissement

Tout à fait atypique – comparativement au tissu du réseau scolaire israélien – Orel ne s’adresse pas à un public ciblé, ses portes sont ouvertes à tous. Cette hétérogénéité dans le style de familles se rapproche du système éducatif français. Les parents n’ont donc pas à se plier à un règlement scolaire qui les contraindrait à modifier leurs habitudes… « Ici, on accepte toutes les familles juives, telles qu’elles sont et quel que soit leur niveau de pratique, sans rien leur imposer », confie l’une des responsables de l’école.

Parallèlement, l’équipe pédagogique veille à transmettre une instruction juive de qualité pour que les élèves acquièrent des valeurs et s’imprègnent de leur riche patrimoine.

De plus, l’école met l’accent sur le suivi individuel de l’élève qui peut d’ailleurs être assuré grâce aux petits effectifs… il n’y a pas plus d’une quinzaine d’élèves par classe.

 

Niveau scolaire élevé

Si les petites structures ont parfois tendance à délaisser le niveau scolaire, Orel adopte une politique tout autre. Grâce à son équipe d’enseignants hautement qualifiés et très compétents, les élèves ont un niveau plus élevé que la moyenne des autres écoles. A titre d’exemple, on initie les enfants à l’Anglais dès la Kita Alef. Pour les mathématiques, on a recours à des méthodes spécifiques et adaptées au niveau des élèves. Malgré les effectifs restreints, les élèves sont regroupées par niveau (« les hakbatsot ») pour que chacune ait la chance de donner de son maximum. Un parent d’élève a d’ailleurs fait remarquer : « nous avons cédé à la commodité qu’offrirait une école située près de notre domicile pour permettre à nos filles d’aller loin dans leur vie. »

L’école met aussi l’accent sur les matières scientifiques et est équipée d’un laboratoire.

 

 

Quatre principes d’éducation et un ingrédient indispensable !

Exemple personnel : Les enseignants adoptent une attitude qui reflète les valeurs du judaïsme à inculquer à la génération de demain, à transmettre en douceur.

Encouragement : Elément indispensable pour développer la confiance en soi de l’enfant, son propre estime et, par effet de ricochet, ses progrès.

Suivi régulier : Servant de soutien pour l’enfant, c’est un cadeau inestimable que l’enseignant offre à son élève.

Confiance : Les capacités de l’enfant sont « illimitées »… en lui faisant confiance, on lui donne les outils pour qu’il exploite son potentiel et atteigne des sommets !

Tout cela s’avère efficace lorsqu’on comble l’enfant de chaleur et d’affection !

 

Des atouts considérables

  • Ramassage scolaire assuré dans tous les quartiers de Jérusalem.
  • Repas chaud servi le midi.
  • Cours de musique, activités parascolaires enrichissantes, sorties et « Chabbatot pleins ».

 

Si vous recherchez une école qui allie un haut niveau scolaire à une instruction juive de qualité, n’hésitez pas à rejoindre Orel !

 

Pour tous renseignements,  contactez Shalva Twito, directrice de la section française de l’école Orel au 058 79 17 333.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*