6 Kislev 5779‎ | 14 novembre 2018

Israël veut créer un fonds d’aide aux pays africains

Prime Minister Benjamin Netanyahu meets with seven leaders from Africa, in Antebbe, Uganda, during his official visit to Africa, on July 4, 2016. Photo by Kobi Gideon / GPO *** Local Caption *** ביקור ראה"מ באנטבה, אוגנדה ראש הממשלה בנימין נתניהו נפגש עם שבעה מנהיגים ממדינות מזרח אפריקה

Le Premier ministre israélien Binyamin Nétanyaou entend créer, très prochainement, un fonds pour venir en aide aux pays d’Afrique en développement. À travers cette initiative, l’Etat hébreu veut renforcer ses liens diplomatiques avec le continent noir, et récompenser par là les gouvernements alliés d’Israël qui l’ont soutenu lors du vote de l’Assemblée Générale des Nations Unies concernant la déclaration Trump sur Jérusalem. Nétanyaou a qualifié ces efforts, de stratégie visant à la fois à ouvrir de nouveaux marchés pour les exportations technologiques israéliennes, et à contrer un parti pris contre Israël à l’ONU. Le fonds vise ainsi à soutenir 50 Etats d’Afrique, mais aussi d’Europe et d’Asie, en leur distribuant 50 millions de dollars. D’après le Premier ministre, ce soutien financier sera consacré à des secteurs tels que la technologie, l’hydraulique, l’agriculture et le leadership. Par ailleurs, un sommet Afrique-Israël devait se tenir à Lomé, capitale du Togo, en octobre dernier, mais il a été annulé à cause des tensions politiques dans le pays. Ce qui n’a pas entaché leurs relations. Le Togo a ouvertement exprimé son soutien à Israël en votant pour la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat juif.

Noémie Grynberg