9 Elul 5778‎ | 20 août 2018

Israël veut étendre la loi anti-tabac

Illustration of cigarettes in an ashtray on October 17, 2016. Photo by Nati Shohat/Flash90 *** Local Caption *** סיגריות סיגריה עישון מאפרה בדל אילוסטרציה

Le tabagisme est l’une des principales causes de décès en Israël : plus de la moitié des fumeurs en meurent. Et selon un rapport publié l’année dernière, leur nombre serait en hausse. Aussi, dans sa lutte contre ce fléau, la Knesset a-t-elle donné, mercredi 10 janvier, son approbation préliminaire à une proposition interdisant les publicités pour les cigarettes, cigarettes électroniques, cigares, produits de narguilé, papiers à rouler et tabac. Le projet de loi, qui doit encore passer trois lectures avant d’être adopté, prévoit cependant des exceptions pour l’utilisation d’images présentant ces produits dans les magasins les vendant, la presse écrite, l’art ou l’actualité. Par ailleurs, un autre projet de loi, proposé par le député travailliste Eyal Ben-Reuven, vise à illustrer et à prévenir des dangers du tabac sur les étiquettes des produits en contenant. D’après le ministère de la Santé, environ 8 000 Israéliens décèdent chaque année pour des raisons liées à la nicotine, parmi lesquels 800 non-fumeurs exposés à l’inhalation passive de fumée. Toutefois, conformément aux tendances mondiales, le taux de tabagisme en Israël est tombé de 45% au début des années 1980, à environ 20% ou moins depuis 2011.

Noémie Grynberg