5 Tammuz 5778‎ | 18 juin 2018

Tremblement de terre : 1 600 écoles en danger d’effondrement

Tous les 90 ans, Israël connaît un tremblement de terre général de grande envergure. Le dernier en date, qui avait fortement touché Jérusalem, Chékhem, Tibériade et Ramlé, s’est produit en 1927, ce qui fait de 2017 la 90ème année suivante…

1 600 écoles à travers le pays présentent un risque d’effondrement suite à un tremblement de terre, et nécessitent absolument des travaux de rénovation en prévention. Alors, avec une fin des travaux prévue pour 2035, c’est une véritable course contre la montre que doit mener la Knesset.

Selon les critères de sélection fixés par le comité en charge des tremblements de terre – à savoir, le nombre d’élèves, le nombre d’étages et autres –, ce ne sont que 300 institutions scolaires parmi les 1 600, qui ont été validées et peuvent bénéficier de ces travaux. Actuellement, seules 48 ont vu leurs murs renforcés, soit …3% à peine. Alors que 178 écoles prévoient seulement maintenant d’entreprendre des rénovations, 16 bâtiments sont en attente de démolition et reconstruction.

Le processus des travaux a été interrompu, car le ministère des Finances a cessé de fournir le budget nécessaire à ces rénovations préventives – il avait alloué pour cela 80 millions de shekels, somme déjà totalement épuisée. Il ne reste qu’à espérer que la catastrophe se produise en-dehors des heures de cours…

En ce qui concerne les hôpitaux du nord du pays, la situation n’est guère meilleure. Pour l’heure, celui de Ziv, à Tsfat, n’a été renforcé qu’en partie, et des travaux encore cours dans la branche centrale de celui de Bné Tsion de ‘Haïfa, de même que ceux des hôpitaux Rambam de Tsfat et Poria de Tibériade, ont aussi été interrompus pour manque de moyens financiers, alors qu’ils sont les plus à risque. Ce qui empêcherait l’acheminement des blessés, qui ne pourraient alors pas recevoir de soins.

Neïla Ifrah

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*