9 Heshvan 5779‎ | 18 octobre 2018

Révisionnisme anti-israélien dans un magazine pour enfants

Le numéro daté de janvier du magazine pour enfants Youpi a été retiré des ventes, le 26 décembre, après l’intervention du CRIF et d’autres organisations juives. Le journal, édité par le groupe Bayard, a soulevé l’indignation lorsque des militants communautaires ont découvert qu’un article prétendument pédagogique indiquait qu’Israël n’était « pas un vrai pays », à l’instar de la Corée du Nord, aux côtés d’une carte représentant les différents Etats de la planète.

« Nous reconnaissons une erreur, une maladresse, nous ne voulions en aucun cas contester l’existence d’Israël », a déclaré à l’AFP Pascal Ruffenach, président de Bayard. « Nous faisons acte de bonne volonté, c’est important de contribuer à l’esprit de pacification et d’apaisement », a-t-il ajouté en annonçant le retrait du numéro incriminé.

Le numéro un du CRIF, Francis Kalifat, est monté au créneau le premier en écrivant un courrier au rédacteur en chef du magazine, dénonçant « une contrevérité historique livrée à l’esprit de jeunes enfants de cinq à dix ans ». Il estime désormais que « l’incident est clos ».

Francis Kalifat a également demandé à Youpi de publier, dans le numéro suivant, un article sur la naissance d’Israël. Pascal Ruffenach n’a rien dit de précis à ce sujet mais a promis de « faire mieux la prochaine fois ».

Parmi les protestations les plus virulentes, on retiendra celle du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). L’association de Sammy Ghozlan a fustigé dans un communiqué, ce« travestissement de la vérité » et « une agression volontaire » incitant à la haine antijuive. Elle a alerté en ce sens le chef du gouvernement, Edouard Philippe, et la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

 

Axel Gantz