13 Kislev 5781‎ | 29 novembre 2020

Réaction du Rav Yéochoua Barkats Chlita, Roch Collel « Ets ‘Haïm » et Rav de la Kéhila « Yotsé Tsarfat » à Bné-Brak

L’adresse de ce Grand était connue de tous. il habitait à Bné-Brak, au 5 Ré’hov ‘Hazon Ich, dans un appartement modeste, meublé avec le strict minimum. Sa porte était ouverte à tous et à tout moment. Il était assis sur un tabouret en bois, (n’ayant même pas de dossier) et recevait ainsi le public. Quant à son régime alimentaire, il se résumait quasiment à une soupe de courgettes… juste ce qu’il lui fallait pour se nourrir !

Et pourtant, son influence était immense, tant en Israël qu’en Diaspora : aux Etats-Unis, en Angleterre mais aussi en France.

Il était petit de taille, mais c’était un Géant : un Géant en Torah, un Géant en Middot, un Géant en Yrat Chamayim (crainte du Ciel) et un Géant dans son comportement à l’égard  d’autrui. Il était doté d’une modestie sans pareille. C’était impressionnant de voir une personne si effacée dont l’influence était immense.

Son Emeth était absolu, il n’avait aucun parti pris… Il ne cherchait qu’à faire grandir la Torah et à sanctifier le Nom d’Hachem. Il chérissait l’étude de la Torah de façon exceptionnelle, c’était un grand Matmid (assidu) de longue date.

Il avait dépassé les cent ans mais, déjà à l’âge de 30 ans, il était considéré comme un grand érudit, au point que le ‘Hazon Ich se levait devant lui lorsqu’il venait le consulter. Il fut encore trois fois plus Gadol que ce que nous pourrions estimer… nous sommes des nains à côté de ce Géant. Qui sommes-nous pour parler de lui ?

Il aimait diffuser la Torah. Lorsqu’il s’adressait aux Juifs de France, il faisait référence aux Tossafistes qu’il nommait « les Guédolim de France », et il encourageait les communautés françaises à ouvrir des Yéchivot.

Lorsqu’il fut récemment hospitalisé, son médecin traitant lui dit : « Rav, vous ne vivez que par des miracles », et le Rav de répondre : « vous aussi, vous ne vivez que par des miracles !». Il voyait Hachem à chaque instant, il ne voyait que la Torah dans tous les domaines de la vie.

Son décès est une très grande perte pour le Am Israël et pour la communauté française en particulier, pour laquelle il a consacré beaucoup de temps pour aider les personnes venues de France. Il ne faisait pas cas de sa grandeur, et parlait à tout un chacun. Il répondait toujours présent pour encourager, réconforter et pour prier pour la guérison des malades. Il s’investissait à 100% pour le Klal Israël, il ne vivait que pour le Tsibour (communauté). Hachem lui a accordé une longue vie, et son influence a été énorme. Il y aurait tant à dire du Rav Steinmann, mais nous sommes encore sous le choc et ces quelques lignes ne sont qu’une petite touche pour présenter ce Gadol.

Que son âme pure continue à prier pour nous auprès d’Hachem, pour la communauté française et l’ensemble du Am Israël, et qu’il implore Hachem pour nous envoyer le Machia’h. Amen.

Téhi Nichmato Tséroura Bitsror Ha’haïm.

Propos recueillis par Yokheved Levy

porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle