5 Av 5778‎ | 17 juillet 2018

Gilbert Chikli extradé vers la France

Suite à ses « arnaques au président », lors desquelles il a réussi à détourner près de 400 millions d’euros, le franco-israélien avait fui la France pour Israël, afin d’échapper aux tribunaux et à la condamnation. Il s’est récemment rendu en l’Ukraine, qui l’a renvoyé à son pays d’origine sans une once d’hésitation.

L’information est officielle : « Gilbert Chikli a été extradé aujourd’hui vers la France », a annoncé sur sa page Facebook l’ancien  ministre de l’Intérieur ukrainien, Iouri Loutsenko. Il venait de détourner 52.6 millions, qui ont été récupéré in extremis.

On s’en souvient parfaitement, il avait à l’époque contacté des centaines de grandes entreprises : deux agences de la banque Hervet (aujourd’hui HSBC), le groupe Accor, Canon, Disneyland Paris, Barclays Bank, Bred Banques Populaires, Caisse d’Epargne, le Crédit Lyonnais et La Poste (La Banque postale), en se faisant passer avec beaucoup de persuasion, pour le président de la société, puis pour un agent des services secrets, justifiant ses requêtes par sa volonté de lutter contre le blanchiment ou le terrorisme.

La France, qui l’attend de pied ferme : déjà condamné à 7 ans de prison avant de fuir à l’étranger, il risque jusqu’à 10 ans de prison et une amende d’un million d’euros. La fin d’une longue cavale ?