29 Kislev 5778‎ | 17 décembre 2017

Un téléphérique pour le Mont Méron

The traffic at Mt Meron was horrible as Ultra Orthodox Jews celebrate the Jewish holiday of Lag Baomer on Mt Meron on April 28, 2013. The celebrations takes place at Mt. Meron in the Galilee, the gravesite of the famous Kabbalist and dissident in Roman-occupied Israel, Rabbi Shimon Bar-Yochai. Photo by Sarah Schuman/ Flash90 *** Local Caption *** ìâ áòåîø ì"â áòåîø äø îøåï äø îéøåï éäåãé éäåãéí çøãé çøãéí úçáåøä àåèåáåñ ô÷÷ ô÷÷éí

Le député rav Menahem Eliezer Mozes (Judaïsme unifié de la Torah) et le ministre des Transports, Israël Katz, se sont rencontrés récemment afin de trouver une solution pour améliorer l’accès au Mont Méron. A cette réunion participaient également, des représentants de la police et du conseil régional. L’augmentation constante du nombre de pèlerins qui se rendent chaque année sur la tombe de Rabbi Chimon Bar Yo’haï, accentue la densité de la circulation qui devient de plus en plus précaire, en particulier entre Kfar Shamaï et le Mont Méron. Le ministre des Transports a donc proposé la construction d’un téléphérique, qui permettrait de déplacer des milliers de visiteurs sans détruire les nombreux vignobles qui bordent la route en direction de Méron. Ce téléphérique pourrait transporter jusqu’à 2 500 personnes par heure, ce qui réglerait une grande partie du problème sans détruire le paysage. Le député Moses a rappelé, lors de son intervention à la Knesset, que les célébrations de Lag Baomer avaient lieu dans six mois. Il faut souligner que Méron est le second site touristique du pays, après le Kotel, et il accueille chaque année plus de deux millions de visiteurs, dont 500 000 uniquement durant les festivités de Lag Baomer. A l’issue de cette réunion, la proposition de construire ce téléphérique a été adoptée, ainsi que celle d’élargir la route reliant Kfar Shamaï à Méron, qui deviendra une route à quatre voies.

D.F.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*