3 Kislev 5778‎ | 21 novembre 2017

18 ‘Hechvan : Hiloula du Rav Réphaël Baroukh Tolédano Zatsal

Membre d’une illustre famille de Rabbanim et de Dayanim, le Rav Réphaël Baroukh Tolédano (1890 -1970) était l’Av Beth-Din de Meknès (Maroc). Très jeune, il se distinguait par son intelligence, sa mémoire et sa recherche permanente de la vérité.

Sa sensibilité également était exceptionnelle : à 10 ans, il fut atteint d’une grave maladie qui lui causait de fortes douleurs, et lorsque son père lui rendait visite, il veillait à ne pas émettre le moindre soupir pour ne pas lui causer de peine ! Majesté et humilité se fondaient en parfaite harmonie chez ce Tsadik : il dispensait quotidiennement un cours à 150 personnes. Parallèlement, malgré son érudition et sa haute fonction, il se chargeait, tous les vendredis, de distribuer lui-même la Tsédaka aux nécessiteux et de faire la tournée des commerçants juifs pour leur rappeler de fermer la boutique avant l’entrée du Chabbat. De plus, il œuvrait sans relâche pour préserver la jeunesse juive de l’assimilation, en l’incitant à étudier la Torah. Sa maison était ouverte à tous, et le Rav y accueillait des orphelins qu’il élevait comme ses propres enfants. En 1963, il s’installa à Bné Brak. Il rédigea le Kitsour Choul’han Aroukh de rite séfarade, qui rapporte les coutumes des Juifs du Maroc. Ses fils et petit-fils propagèrent ses enseignements, tant en Israël qu’en France, où son fils, Rav Yaakov Tolédano Zatsal, fonda l’école Merkaz Hatorah et la Yéchiva ‘Hazon Baroukh au Raincy. Yéhi Zikhro Baroukh !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*