16 Kislev 5780‎ | 14 décembre 2019

A bord, des centaines de Juifs orthodoxes

D’après tous les témoignages recueillis sur cette traversée épique de l’Exodus dont celui d’un membre de la Haganah à bord, Noah Klieger, interviewé dans ce dossier –, on comptait sur ce bateau plusieurs centaines de Juifs d’Europe centrale, membres de l’organisation orthodoxe « Poalei Agoudat Israël ».

Au courant de ces chiffres, la Haganah avait d’emblée décidé que le ravitaillement et toute la nourriture distribuée aux passagers serait casher… Et ce, même si les conditions sanitaires furent plus que précaires car il était difficile de se laver complètement, et, de plus, les couchettes étaient étroites et entassées dans des soutes remplies où régnait une grande chaleur.

Mais à bord, l’organisation restera parfaite : les ordres et les instructions sont diffusés par haut-parleurs dans les quatre langues parlées par les passagers (hébreu, yiddish, hongrois et polonais) ; des chefs de groupes s’occupent de former des sections de ravitaillement, d’hygiène et de service d’ordre.

Outre un service sanitaire regroupant les infirmières et les médecins s’occupant des malades et des femmes enceintes, une « Commission culturelle » met en place l’édition quotidienne d’un journal mural en trois langues (yiddish, roumain, hongrois) et un programme radiophonique de musique, d’informations et de cours d’hébreu. Richard Darmon