16 Av 5779‎ | 17 août 2019

Sarcelles : Ouverture d’une Yéchiva Ketana

 

C’est le Rav Réphaël Israël zatsal qui avait semé les premières graines de Torah à Sarcelles au début des années 80 et y avait déjà fondé un premier Collel. Puis, peu à peu, cette banlieue est devenue un véritable Makom Torah qui s’est notamment développé autour du Collel dirigé par le rav Eliezer Pozen. Là, la voix de la Torah y résonne de façon continue et invite de plus en plus de fidèles à introduire l’étude de la Torah dans leur programme quotidien.

C’est dans ce même esprit d’attachement à la Torah et à son étude qu’une étape supplémentaire a été franchie avec la naissance d’un nouveau projet : l’ouverture d’une Yéchiva Ketana qui vient répondre à la demande des parents. C’est une première à Sarcelles et cela prouve à quel point on y aspire à dispenser un haut niveau de Kodech aux garçons. Cette Yéchiva Ketana s’ajoute à celles déjà existantes dans la région parisienne, et c’est avec le soutien des Raché Yéchivot des autres institutions que cette nouvelle Yéchiva ouvre ses portes.

Cette nouvelle structure facilitera considérablement le quotidien des jeunes ba’hourim qui habitent Sarcelles, Garges-les-Gonesses, Enghein-les-Bains… Ils auront désormais la chance d’avoir une Yéchiva à proximité de leur lieu d’habitation et ne seront plus contraints d’effectuer de longs trajets en métro, train ou R.E.R pour se rendre à la Yéchiva. Pour information, la Yéchiva Ketana accueille les adolescents dès la fin du collège. Il s’agit d’une structure qui dispense un enseignement totalement consacré aux études de Kodesh et qui se calquera sur le modèle des yéchivot ketanot d’Israël. Comme le rappelle Rav Pozen : « Le ‘Hazon Ich comparait Bné-Brak à un générateur à partir duquel la Torah se répand en tout point du globe par l’intermédiaire de câbles ». Aussi, c’est seulement après avoir été vivement encouragé et béni par les Grands de la génération, notamment le Rav ‘Haïm Kanievsky chlita, que le Rav Pozen a entrepris l’ouverture de sa Yéchiva. Le Rav Laurent Chalom Berros, grand rabbin de Sarcelles, a non seulement été enchanté de la bonne nouvelle, mais s’est personnellement investi pour que la Yéchiva prenne ses marques et s’est chargé de trouver un local qui convienne à une telle structure.

Haguesher souhaite beaucoup d’Hatsla’ha au Rav Pozen et à son équipe. Que cette Yéchiva puisse mériter de former les maîtres de la génération de demain !