9 Sivan 5780‎ | 1 juin 2020

Neshama, un projet qui porte des fruits…

Les jeunes bacheliers de France sont, depuis plus d’une décennie, bien nombreux à entreprendre leur cursus universitaire en Israël. Dans bon nombre de cas, ils font leur Alya sans leurs parents et se retrouvent dans un milieu nouveau où ils ont tout à apprendre. Outre la langue qui leur fait défaut, ils découvrent les codes d’une société méconnue, doivent trouver leurs repères et faire des choix qui seront parfois des choix de vie. L’un des principaux organismes qui se tient à l’écoute de ces jeunes pour les entourer, les guider et leur permettre de découvrir leur patrimoine, c’est Neshama : branche des institutions Ohel Naftali du Rav Shaoul Wajsman Chlita qui est dirigée par Rav Gabriel Krief.

Naissance du programme Neshama : Neshama a vu le jour il y a près de 15 ans en réponse à une demande de cours de Torah de la part des étudiants de l’Université Bar Ilan. Peu à peu, le projet a pris de l’ampleur si bien qu’il se trouve également implanté aujourd’hui à Nétanya (Academic College), Hertzilia Interdisciplinary Center Hertzilia) et Tel-Aviv.

Objectif de Neshama : Neshama s’adresse aux jeunes, issus de toutes les régions de France, qui dans la plupart des cas, n’ont pas bénéficié d’une instruction religieuse de haut niveau et qui entreprennent leurs études en Israël. Ces étudiants se trouvent à une phase de leur vie où ils doivent établir des choix et s’engager dans une certaine direction. A ce carrefour de leur vie, Neshama répond présent pour leur tendre une oreille attentive, leur offrir un regard bienveillant et leur fournit un bagage solide qui leur permettra de poser les bases de leur future vie de famille.

Conditions d’inscription au programme Neshama : La condition sine qua non pour devenir membre du programme de Neshama est la présence régulière aux cours. Les séances de Neshama ont lieu une à deux fois par semaine, selon les villes. En « récompense » à leur assiduité, les étudiants bénéficient d’une bourse. Précisons que le fait que ces cours s’inscrivent dans l’emploi-du-temps hebdomadaire des étudiants et qu’ils soient pris au sérieux, constitue une garantie pour que les enseignements transmis aient des retombées positives dans la vie quotidienne des étudiants. Progressivement, les jeunes assimilent certaines notions, prennent conscience de ce qui est important dans la vie et de ce qui l’est moins et avancent pas à pas, chacun à son rythme et à son niveau. Cette année, Neshama compte près de 250 inscrits. A noter que par manque de fonds, l’organisme a malheureusement dû refuser une soixantaine de demandes. Certes, cela fait mal au cœur aux responsables mais le revers positif de la médaille réside dans le fait que chaque personne inscrite réalise que cette chance n’est pas donnée à tous et, du coup, est davantage stimulée à y prendre part sérieusement.

Quelques exemples d’activités organisées par Neshama : Près d’une fois par mois, Neshama propose une activité aux jeunes en joignant l’utile à l’agréable. Tout en leur offrant des moments de détente et de retrouvaille, autour d’un barbecue ou d’une soirée musicale, les étudiants sont conviés à assister à des conférences qui leur donnent matière à réflexion. « Journées Beth Hamidrach » pour étudiants, séances Hafrachat ‘Hala pour étudiantes, fête de ‘Hanouka ou de Pourim, Chabbat plein… toutes les formules sont bonnes pour s’instruire et se construire dans une atmosphère chaleureuse et sympathique.

Le suivi de ces jeunes, même à long terme : La majeure partie des jeunes gardent contact avec leur Rav de Neshama même après avoir quitté le milieu estudiantin. Ce qui est merveilleux c’est de les retrouver, des années plus tard, dans les Baté Midrachot des institutions Ohel Naftali fondées dans différentes villes d’Israël qu’ils fréquentent désormais régulièrement. Le Rav qui leur a donné cours à l’université reste bien souvent une référence pour eux. On n’hésite pas à lui téléphoner pour lui poser des questions de tout ordre, lui demander conseil ou lui annoncer de bonnes nouvelles.

Le lien étroit entre Néshama et le Rav Chaoul Wajsman Chlita : Les Rabbanim qui enseignent aux groupes de Neshama ont, dans leur grande majorité, été formés au Collel de Ohel Naftali. De plus, le Rav Wajsman Chlita supervise l’ensemble des cours et des activités de Neshama. A titre d’exemple, il choisit les thèmes des conférences, les intervenants, assure une « formation continue » des Madrikhé ‘Hatanim… Un petit mot pour conclure « Le plus beau cours sera le suivant ». Cette phrase extraite d’un témoignage d’un étudiant pourrait résumer la beauté de ce projet. Elle reflète la prise de conscience des jeunes qui se trouvent à mi-chemin et exprime leur motivation pour apprendre et se parfaire. « Une telle prise de conscience sera le meilleur cadeau qu’ils pourront offrir à leur futur conjoint », fait remarquer Rav Gabriel Krief. Le travail et l’investissement fournis par l’équipe de « Neshama » sont remarquables. Neshama ravive l’âme de centaines de jeunes, les aide à évoluer dans le chemin de la Torah et à fonder un foyer basé sur les valeurs authentiques du judaïsme.

Propos recueillis Par Yokheved Levy