23 Adar 5781‎ | 7 mars 2021

Tsahal en état d’alerte après avoir déjoué une attaque-surprise iranienne

Suite à un raid israélien qui a détruit le 20 août en Irak une base des milices chiites en Syrie, le général iranien Qasem Soleimani voulait attaquer deux jours après, le nord d’Israël avec des drones des Gardes de la Révolution islamique (GRI) stockés à Akraba en Syrie. Au courant de ce projet, Tsahal a donc détruit cette autre base dans la nuit du 24 août et mené trois raids sur le village de Qusaya dans la plaine de la Béka libanaise. Depuis, la tension monte au nord d’Israël, notamment après les menaces explicites de Hassan Nasrallah, le No1 du Hezbollah.

La situation dans la région est très tendue depuis la tentative des GRI – avortée par Tsahal – d’envoyer sur Israël des drones et des hélicoptères télécommandés chargés d’explosifs à partir du territoire syrien : une opération se voulant une riposte aux récents raids de destruction par Tsahal contre des bases et des commandos iraniens en Irak. Appuyés par des miliciens libanais du Hezbollah, les GRI avaient donc prévu pour cette fin de semaine plusieurs raids contre des installations militaires au nord d’Israël : un « secret » vite percé par les Renseignements israéliens. Si bien que dans la nuit du 24 au 25 août, Tsahal a mené une attaque préventive de grande envergure contre la base abritant ces commandos et leurs arsenaux d’engins volants.

Fait intéressant : quelques heures après, deux autres hélicoptères iraniens télécommandés – du type de ceux utilisés par les rebelles chiites Houthis du Yémen – se sont écrasés sur la banlieue chiite du Sud de Beyrouth, tuant trois personnes. Ce qui a permis à Hassan Nasrallah et au président libanais, Michel Aoun, d’accuser Israël d’avoir violé la souveraineté du Pays du Cèdre, « une véritable déclaration de guerre », ont-ils insisté en chœur.

Trois facteurs à la base de cette attaque préventive d’Israël

Selon le général de réserve de Tsahal Amos Yadlin, ex-chef des Renseignements de l’armée, Israël a pris la responsabilité – assez risquée – de détruire cette base des GRI pour trois raisons essentielles : envoyer un signal d’avertissement à ses ennemis contre leurs projets probables d’escalade ; se servir du degré très élevé des unités de Tsahal pour prévenir et riposter à toute attaque iranienne depuis la Syrie ou ailleurs ; administrer la preuve aux plans intérieur et régional que c’est bien le « danger iranien » et ses milices supplétives qui constituent une menace existentielle contre Israël lovée au cœur des enjeux stratégiques du Moyen-Orient ; et ce, bien plus que l’agitation terroriste dans la Bande de Gaza et le regain d’attaques palestiniennes même meurtrières en Judée-Samarie.

Une réplique contre Sdérot par le Djihad islamique de Gaza

Toutefois, la milice du Djihad islamique de Gaza inféodée à l’Iran devait au soir du 25 août tirer en riposte à ce raid préventif de Tsahal trois roquettes sur Israël, dont deux sur Sdérot (interceptées par le Dôme de Fer) et une 3e qui a déclenché un grand feu de broussailles. Pour l’Iran, il s’agit de faire croire à une étroite coordination entre le Hezbollah au Liban et les groupes islamiques de Gaza. D’autant que cette attaque du Djihad a eu lieu pendant un discours très agressif de Nasrallah. Mais alors que ce dernier lançait de nouvelles menaces contre Israël, un drone – sans doute israélien – a pulvérisé sur la frontière Syrie-Irak deux véhicules remplis de miliciens chiites irakiens des Hachad al-Chaabi (Forces de la Mobilisation populaire) aidant l’armée iranienne, causant la mort de 9 d’entre eux. Quatre autres roquettes devaient être tirées le 27 août de Gaza sur le Néguev. Après sa réunion d’urgence du 25 août au soir, le cabinet de sécurité israélien a placé Tsahal en état d’« alerte rouge » au nord du pays : d’autres batteries du Dôme de fer ont été déployées en Galilée, à Haïfa et le long du littoral méditerranéen.

baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi sex baise toi baise toi baise toi baise toi sex sex watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn baise toi porn porn porn porn sex porn porn porn porn porn baise toi porn porn porn porn porn porn porn baise toi baise toi porn porn porn porn child porn child porn child porn porn porn child child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn porn porn porn porn porn watch baise toi baise toi porn