17 Adar 5781‎ | 1 mars 2021

Entretien avec le rav Shmouel Rabinovitch, grand rabbin du Kotel« Le Kotel nous ramène vers notre passé et nous projette vers l’avenir »

Britain's Prince William waves as he stands with Britain’s Chief Rabbi Ephraim Mirvis and Rabbi of the Western Wall Shmuel Rabinovitch during a visit to the Western Wall, Judaism's holiest prayer site, in Jerusalem's Old City, June 28, 2018. Abir Sultan/Pool via Reuters - RC1CCB9FE2D0

Cela fait 18 ans que le rav Shmouel Rabinovitch occupe les fonctions de rav du Mur Occidental. Au cours de ces années, il a rencontré, devant le Kotel, des dizaines de millions de visiteurs venus du monde entier mais également d’Israéliens. Mais les deux mois d’Eloul et de Tichri représentent, pour lui, un véritable défi : celui d’accueillir sur l’esplanade durant cette période 2 millions de fidèles tout en conservant dans son esprit la solennité de ces journées qui marquent la fin de l’année hébraïque et le début de la nouvelle année. Il s’est confié à Haguesher.

– Haguesher: Rav Shmouel Rabinovitz, combien de visiteurs vont se rendre devant le Kotel durant les
deux mois d’Eloul et de Tichri ?                                                                                                                                     -Je pense que nous pouvons avancer sans crainte le chiffre de 2 millions de personnes, avec des pics impressionnants de plusieurs dizaines de milliers pour les Seli’hot de veille de Roch Hachana et de Yom Kippour, ainsi que pour les festivités de ‘Hol Hamoed Souccot avec en particulier la Birkat Cohanim.
– Comment fait-on pour accueillir tant de visiteurs durant cette période ?
-Nous avons mis en place une infrastructure impressionnante qui est particulièrement bien huilée qui travaille jour et nuit 24 heures sur 24 (sauf durant le Chabbat) pour canaliser ces visiteurs, les accueillir chaleureusement et faire en sorte que leur pèlerinage au Kotel reste gravé dans leur mémoire uniquement pour le Bien. Nous oeuvrons, avant tout, en étroite collaboration avec la Fondation du Patrimoine du Kotel et également avec la police et les services de sécurité qui ne ménagent pas leurs efforts pour que cette visite se déroule au mieux. Vous savez, nos Sages disaient qu’à l’époque du Bet Hamikdach, il y avait un miracle : les pèlerins se tenaient debout à l’étroit mais lorsqu’ils se prosternaient, ils étaient au large. Nous avons l’impression de revivre, à notre époque, ce même sentiment, avec à l’aide de D.ieu. Et nous espérons bien sûr que nous aurons le mérite de voir bien vite de nos yeux la réalisation renouvelée de ce miracle.
– Que peut-on faire pour améliorer l’accès de ces centaines de milliers de personnes vers le Kotel ?
– Il est difficile de procéder à de grands travaux. Nous les ferons, lorsque le Temple sera reconstruit mais en attendant nous  trouvons des moyens de rendre l’accès plus aisé comme par exemple cet ascenseur qui va permettre d’éviter la montée des escaliers de l’esplanade du Kotel vers la rue commerçante du Quartier Juif, près de la Yechivat Hakotel.
– Mais en attendant, vous ne souhaitez pas élargir l’esplanade vers le Sud où se situe l’esplanade pluraliste qui suscite tant de débats ?
– Je vais vous répondre : il est évident que pour nous le Kotel a exactement la même sainteté qu’il soit face à l’esplanade traditionnelle que nous connaissons tous, ou bien face à la seconde esplanade plus au sud. Et je ne peux qu’émettre l’espoir que le peuple juif reste fidèle à notre tradition ancestrale et continue de respecter le Kotel comme il le mérite. Quant à ceux qui s’égarent et veulent modifier la tradition juive, nous prions pour eux à Roch Hachana afin qu’ils retrouvent la voiede la sagesse, la voie suivie par leur parents et grands-parents… Au coeur de cette période d’élévation nous n’avons pas besoin de divisions et de polémiques. Nous devons tous nous dresser comme un seul homme avec un seul coeur, face au Kotel vestige du Temple.
– Il y a quelques semaines, au lendemain de Ticha Béav, une pierre du Kotel s’est détachée dans l’esplanade d’Israël et elle s’est abattue sur un parterre de bois artificiel. Comment interprétez- vous cela sur le plan technique et sur le plan spirituel ?
– Non n’avons aucun recensement, à ce jour, mentionnant la perte d’une pierre du Kotel. C’est donc un phénomène rarissime ! Cette pierre est très lourde puisqu’elle pèse plus de 400 kg ! Mais si l’on regarde l’endroit où se trouvait la pierre on remarque qu’il y avait en deçà un petit conduit d’eau quiest peut-être à l’origine de cette chute. Des experts sont en train de le vérifier. Il faut rappeler que sur la partie du Mur que tout le monde connaît nous procédons à des vérifications. Si vous me
posez la question d’une signification spirituelle de cela, je vous réponds que je n’en sais rien. Je ne suis pas le porte-parole d’Hachem et je ne peux lire dans Ses pensées. Mais il me paraît clair que lorsqu’un événement aussi rare se produit, il faut que les personnes qui y sont impliquées fassent leur examen de conscience.
– Est-ce que cela peut se reproduire ?
– Nous ne le pensons pas. Je dois rappeler ici que nous organisons
des vérifications régulières de l’ensemble du Mur deux fois par an et nous vérifions leur stabilité et leur fiabilité. Mais personne n’aurait pu imaginer que l’une des pierres tombe ainsi.
– Je suppose que durant cette période des fêtes de Tichri vous avez de nombreuses occasions de jeter un coup d’oeil de votre bureau sur l’esplanade du Kotel. Qu’est-ce qui vous émeut ?
– Je suis particulièrement ému et impressionné par le nombre de personnes qui viennent jour et nuit au Kotel. En cette période des Seli’hot, je vois des familles entières arriver sur l’esplanade souvent au milieu de la nuit et commencer à réciter avec une forte « kavana » les prières des Seli’hot. Ils viennent humblement demander pardon au Maître de l’Univers pour les fautes qu’ils pourraient avoir commis, se frappent la poitrine car ils savent comme nous le disons que le Roi est dans les champs qu’il n’est jamais aussi proche que durant ce mois de miséricorde et de repentir. Et ensuite ces personnes rentrent chez elles vers 3 heures ou 4 heures du matin. Je dis souvent que si le grand défenseur du peuple juif qu’était Rabbi Levy Its’hak de Berditchev était présent à ces Seli’hot, il aurait élevé une intense prière vers le Tout Puissant et dit : « Maître du Monde regarde ton peuple qui se rassemble dans
l’unité, des quatre coins de terre. Certains ne respectent pas encore complètement la Torah et les Mitsvot. D’autres sont plus pratiquants : des jeunes, des vieux et ils disent ‘Hatanou, nous avons fauté. Quoi de plus beau ? Quoi de plus émouvant ? »
– Vous avez accueilli, ces dernières années, de nombreux chefs d’Etat, Premiers ministres et très hautes personnalités. Comment réagissent-ils lorsqu’ils sont devant le Kotel ?
– Tout le monde ne réagit pas de la même manière. Donald Trump s’est montré très ému. Mais je dois préciser que ce ne sont pas les plus hautes personnalités qui peuvent m’émouvoir… Je suis beaucoup plus sensible aux larmes d’un juif éloigné de toute pratique qui, en voyant le Kotel, comprend soudain
ce qui le lie à ce peuple, à cette terre, et à Jérusalem. Et je peux aussi régulièrement
constater l’émotion de très nombreux non-Juifs lorsqu’ils touchent les pierres du Kotel. Et je pense aux paroles du prophète Isaïe : « Car Ma résidence sera une résidence de prière pour tous les peuples. »
– Le fait que votre bureau, votre travail soit dans ce site si exceptionnel ne ternit pas un peu l’éclat qu’a le Kotel ? Estce que l’habitude n’entrave pas l’émotion lorsque l’on se trouve en permanence devant ce site?
– Je ne me dérobe pas à cette question : c’est vrai l’habitude, la rengaine, le travail nuisent à ce sentiment que vous évoquez d’émotion. Mais j’ai trouvé un remède à cela. Je brise la rengaine. Par exemple : je viens au Kotel veille de Chabbat, spécialement pour prier. Je ne suis plus alors le rav du Kotel mais un simple Juif qui vient prier son Créateur et l’atmosphère d’élévation spirituelle qui se dégage à ces instants d’entrée du Chabbat ou nous chantons Lékha dodi, souvent avec des visiteurs juifs du monde entier est tout simplement poignante. Il m’arrive aussi d’aller prier dans le bet Knesset situé en face du Saint des Saints qui n’est pas accessible à tout le public. Durant ces instants je regarde les pierres du Kotel avec plus de profondeur et je me souviens alors avec plus de force et d’émotion, que ces pierres-là sont celles de la Maison du Tout-Puissant.
– Est-ce que vous ressentez ces dernières années dans le peuple un réveil et un intérêt grandissant des Israéliens pour le Kotel ?
– Cela ne fait aucun doute. De plus en plus de personnes viennent au Kotel, religieux ou non. Et celui qui vient ici de temps à autre peut constater à l’oeil nu que le nombre de visiteurs augmente sans cesse. 11 millions de visiteurs pour l’année 2017. Ce n’est pas rien ! Et c’est notre réponse à ceux qui veulent faire
souffler sur l’esplanade un souffle de division et de débats. C’est la preuve que de plus en plus de Juifs comprennent la signification spirituelle de ce Mur qui nous projette dans le passé mais nous donne des forces pour l’avenir. Achrénou, Heureux sommes-nous de vivre une telle époque.
– Quels sont les souhaits que vous formulez pour la communauté francophone
d’Israël ? Tout d’abord, je dois souligner que je vois de très nombreux visiteurs Juifs de
France. Je ne parviens pas à distinguer si c’est des touristes ou bien des Olim qui sont montés en Israël ces dernières années, mais je les vois. Et je voudrais leur souhaiter par votre intermédiaire que l’année 5778 se termine avec ses malédictions et que l’année 5779 commence avec ses bénédictions ! Que le D.ieu qui déploie sa protection sur le Am Israël, protège en particulier cette importante communauté des olim de France. Que D.ieu accomplisse pleinement tous vos souhaits et que nous ayons le mérite d’assister à la Délivrance totale et messianique. Et qu’ils continuent à venir nous rendre visite devant le Kotel. Chana Tova Oumevorékhét.
PROPOS RECUEILLIS PAR DANIEL HAÏK

baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi sex baise toi baise toi baise toi baise toi sex sex watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn baise toi porn porn porn porn sex porn porn porn porn porn baise toi porn porn porn porn porn porn porn baise toi baise toi porn porn porn porn child porn child porn child porn porn porn child child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn porn porn porn porn porn watch baise toi baise toi porn