8 Kislev 5779‎ | 16 novembre 2018

LE COLLEL ‘HAZON ICH Le Collel des Guedoléhador/des Grands de la génération

A l'occasion de la visite à Paris, du 17 au 21 juin, de Rabbi Sariel Rosenberg chalita, Av Beth Din des tribunaux rabbiniques sous l'égide du Gaon hagadol, Rabbi Nissim Karélitschalita, et un des dirigeants du Collel 'HazonIch, voici un bref aperçu historique sur ce prestigieux bastion de Torah.

 

 Son histoire et ses Rabbanim éminents

Le Collel ‘HazonIch a été fondé par le ‘HazonIchzatsalen 1943, lorsqu’il ressentit la nécessité de trouver une structure d’étude organisée pour les brillants disciples qui s’étaient groupés autour de lui. Il s’appela au début « Kibboutslomedé Torah » mais prit le nom de « Collel ‘HazonIch » après la disparition de celui-ci.

Au commencement, c’est le ‘HazonIch lui-même qui en assuma la charge financière avec son beau-frère, le RavChemouelGreinmanzatsal. Parmi ses premiers membres, on comptait RavMikhelYehoudaLefkovitszatsal,(Roch Yechivaketanade Ponievits),RavChimchonKarelitszatsal (Dayan de Péta’hTikva et référence mondiale en Dayanouth), RavMochéChemouelChapirazatsal(Roch yechivacélèbre de BeèrYacov) qui devinrent des Maîtres renommés de leur génération. Le Collel prit peu à peu de l’ampleuret après la mort du ‘HazonIch, les jeunes ont continué à venir étudier à l’ombre de ces Maîtres de la génération, avec à leur tête le RavYacov Israël Kanievskizatsal, le « Steipeler ».Par la suite,ce furent Rav ‘Haïm Kanievskychalitaet Rav Nissim Karelitschalitaqui prirent la direction du Collel et des Gueonimprestigieux étudiaient dans ses murs : Rav ‘Haïm Greinmanzatsal, RavYehoudaChapirazatsal, le Admour de Alexander chalita, RavReouven Fein zatsal, (Roch yechivade « TorahVeda’at » en Amérique), RavAharon Feldman chalita(Roch yechiva de « Ner Israël », Baltimore), Rav I.E. Weintraubzatsal,RavMoché Y. Deutsch zatsal,RavGuedaliaNadelzatsalRav Y.I. Posenchalitaet bien d’autres encore.

 

Nombre des membres du Collel ‘HazonIchsont devenus les Rachéyechivoth et les grands Décisionnaires d’aujourd’hui et son influence s’étend sur tout le monde de la Torah. Le Judaïsme français a aussi bénéficié de l’apport inestimable de plusieurs de ses membres. Citons entre autresRavMordekhaïZekbakhchalita, ancien Dayan de Strasbourg, RavYacov (Philippe) Kohn, zatsal, fondateur du Collel de Strasbourg puis de Marseille, RavEliyahou Abitbol chalita, fondateur de la « Yechiva des Etudiants » à Strasbourg,RavReouven Elbaz chalita,de la yechivad’Aix les Bains, RavMoché (Claude) Schwob de Marseille, Rav ‘Haïm Rosenbergchalitade Paris,le Dayan RavAcherVindchalita etc. Beaucoup d’enseignants de Torah en France sont aussi issus du Collel ‘HazonIch.

En Israël aussi, de nombreux anciens du Collel originaires de France sont à la tête de communautés ou Collelim importants : RavYehochouaBarkatschalita,RavChlomoAsèsschalita, RavYossefWizmanchalita etc.

 

Maran Sar haTorah,Rabbi ‘Haïm Kanievskychalita

Jusqu’à aujourd’hui, Rabbi ‘Haïm chalitase considère comme un membre du Collel. Durant des dizaines d’années, le Collel était sa maison d’étude et beaucoup de ses sefarimréputés ont été rédigés dans ses murs. Son père, le Gaon Rabbi YacovYisraëlKanievsky, surnommé le « Steipeler », y donnait des chiourim, surtout le jour du yahrzeit(anniversaire de la mort) du ‘HazonIch, le 15 ‘Hechvan. Ce jour- là, on affluait de tous les coins de la ville pour l’écouter.

 

Les étudiants du Collel se souviennent comment Maranchalitacélébrait là-bas le siyoumd’une massekhta/d’un traité talmudique : il se levait, marchait jusqu’au robinet pour boire un verre d’eau en l’honneur du siyoumet revenait tout de suite à son étude pour entamer le traité suivant. La simplicité, la modestie et la disponibilité pour tous caractérisent tous les rabbanimdu Collel ‘HazonIch.

Rav ‘Haïm Kanievskychalita appelle son ami, le grand Décisionnaire de la génération, Rav Nissim Karélitschalita : « Mon Roch Collel ! ». En effet, Rav ‘Haïm, dans sa modestie, n’assume aucune fonction officielle ; il se considère comme un simple membre du Collel. Cependant, comme actuellement, Rav Nissim Karélitschalitan’est pas en bonne santé, c’est lui qui en

porte la responsabilité financière.

 

Les Rabbanim et les membres du Collel aujourd’hui.

A la tête du Collel président Rav Nissim Karelitschalitaet Rav ‘Haïm Kanievskychalita. De grands Talmidé ‘Hakhamimcomme RavChaoulKarélitschalita, le fils de Rav Nissim, dirige l’étude des jeunes. En effet, au Collel ‘HazonIch, des jeunes étudiants après leur mariage continuent à s’ajouter aux côtés des plus anciens.

Le Gaon et Dayan, RavSariel Rosenberg chalitaexpose chaque semaine des chiourimsur les sujets étudiés. Ces chi’ourimattirent aussi de nombreux érudits qui ne font pas partie du Collel. Le Gaon, RavMena’hem Mendel Rubin chalita,chef de Beth Din à BnéBrak, préside l’enseignement de la Dayanouthau Collel et donne des cours quotidiens sur l’étude de la halakha de très haut niveau à ceux qui se spécialisent dans ce domaine.

 

Et les Français ?

Le Collel ‘HazonIch compte aujourd’hui 600 Avrekhimde tout âge, parmi eux plus d’une cinquantaine de Français (!) jeunes et moins jeunes.Beaucoupd’entre eux sont très actifs au sein de la communauté francophone en Israël et ils se dévouent pour la bonne intégration des nouveaux arrivés de l’Hexagone. De façon générale, le Collel ‘HazonIchest aussi fréquenté, une partie de la journée, par des hommes de toutes professions et de tous milieux. Ils viennent fixer leur temps d’étude au sein du Collel pour étudier en ‘havrouta/en binôme avec des Talmidé ‘hakhamimet pour profiter de l’atmosphère exceptionnelle de limoudqui y règne.

Qu’Hachem nous donne le mérite de permettre à cette citadelle unique de Torah de continuer à rayonner sur tout le Klal Israël.