11 Tishri 5779‎ | 20 septembre 2018

Soirée du Igoud Bné Hayéchivot : un rassemblement inoubliable et un succès remarquable !

Jeudi dernier, les ba’hourim français des Yéchivot ont massivement répondu présents à l’invitation du Igoud Bné Hayéchivot qui leur a proposé de passer une agréable soirée autour d’un dîner où la bonne ambiance, le ‘hizouk et un programme riche étaientau rendez-vous. Venus de près comme de loin, en transport organisé ou par leurs propres moyens, ils se sont montrés fort enthousiastes de participer à ce projet unique qui a fortement marqué le « Olam Hatorah » français. Plus de 350 jeunesissus d’une large panoplie de Yéchivot de styles divers et implantées dans tout le pays, se sont rassemblés dans la salle de Min’hat Shlomo à Bayt Végan. De nombreux Raché Yéchivot et Rabbanim ont honoré cet évènement. Malgré leur programme particulièrement chargé à cette date-là, ils ont participé avec joie à ce Kéness. L’on citera le Rav David Cohen Chlita, Roch Yéchiva de ‘Hévron qui préside le Igoud Bné Hayéchivot et le Rav Moché Hillel Hirsh Chlita, Roch Yéchiva de Slabodka. Précisons que lorsque les responsables de la section francophone du Igoud ont présenté au Rav Hirsh leur souhait d’ouvrir une filiale annexe à Bné-Brak, il leur avait alors d’emblée annoncé qu’il participerait à ce premier rassemblement organisé à Jérusalem. Il y avait également Rav Chalom Tolédano Chlita (fils de Rabbi Yaakov Tolédano Zatsal, fondateur des institutions Merkaz Hatorah du Raincy), l’un des Raché Yéchivot de Maor Hatorah et Rav Sim’ha Shmouel Zaks Chlita, l’un des Raché Yéchivot de Slabodka. Signalons également l’effort de Rav Its’hak Kats Chlita qui dirige les institutions et la Yéchiva Yad Mordékhaï (Paris) et qui a tenu à être présent. Le Rav Yéchaya Arrouas Chlita de Bayt Végan a également pris part à ce Kéness.Enfin, signalons la participation de l’adjoint au maire de Jérusalem Mr Its’hak Pindrus, de celle du conseiller municipal Eliezer Rauchberger (qui ont tous deux soutenu le Igoud dès son ouverture) et du conseiller municipal francophone Shemouel Marciano.
Rav Elyahou Uzan Chlita a étéle présentateur de la soirée. Avec beaucoup de chaleur et de joie, il a félicité ce nouveau programme et a introduit les différents intervenants qui ont pris la parole au cours de cette belle soirée en commençant par le célèbre conférencier Rav Mordékhaï Neugroschel qui a captivé l’assistance.

L’émotion a atteint son comble lorsque tous les ba’hourim se sont mis à chanter et danser pour accueillir les Raché Yéchivot de ‘Hévron et de Slabodka. Il serait difficile de décrire l’atmosphère exaltante qui y régnait ! L’on rapportera certains extraits des allocutions qui ont ponctué ce Kéness.
Rav Hirsh s’est adressé aux ba’hourim en ces termes : « jusqu’à présent, vous étiez tous des particuliers dispersés un peu partout mais ce soir, vous vous êtes réunis et cette A’hdout revêt une puissance particulière. Chacun acquiert désormais de nouvelles forces qu’il ne disposait pas auparavant, chacun jouit de l’apport individuel des autres membres du groupe et ainsi, vous devenez des êtres différents dotés de nouvelles énergies… ».
Rav David Cohen a introduit ses propos par le célèbre verset de Téhilim « Hiné Ma Tov Ouma Naïm… » et a établiun parallèle avec cette initiative qui est à la fois bonne et plaisante. Il a également fait l’éloge des ba’hourim français(qu’il a l’occasion de rencontrer dans de nombreuses Yéchivot) et a fait part de son admiration à leur égard : les ba’hourim français se démarquent par leurgrâce particulière, leur compréhension profonde et leurs aspirations élevées. « Là où vous vous trouvez, vous êtes la fierté de votre Yéchiva… vous êtes les représentants du judaïsme français et vous êtes responsables de transmettre ce bel héritage ! »
Rav Chalom Tolédano a, quant à lui, souligné le mérite exceptionnel de ces jeunes qui quittent leurs familles et s’exilent pour venir s’immerger dans un Makom Torah.
La clôture de ce rassemblement sans précédent a été assurée par le chanteur Shmouel Greinman qui a dirigé une animation musicale extraordinaire et a convié les participants à chanter tous en chœur.
« Ce premier Kéness sert de tremplin pour que le Igoud poursuive et amplifie son action en se focalisant sur son activité essentielle : être à la disposition des ba’hourim pour leur tendre une oreille attentive, les aider et les entourer »,nousconfie l’un des responsables. Félicitations au groupe d’Avrékhim dévoués, motivés et encadrés par Rav M. Boussiba, Rav R.Chamma et Rav G.Sebbag,qui ont tous collaboré de façon harmonieuse et efficace afin d’assurer avec brio le déroulement de cet évènement jusqu’aux moindres petits détails !
Yokheved Levy