7 Elul 5778‎ | 18 août 2018

L’école Tachbar d’Epinay-sur-Seine : un modèle de pédagogie unique !

Les institutions du Rav Daniel Heymann Chlita fondées en 1978, à savoir la Yéchiva et le CollelMékor Israël, ont apporté un cachet particulier au paysage juif français. C’est dans ce même sillage que l’école Tachbar a été créée, répondant ainsi aux besoins des jeunes familles. Pendant des décennies, cette institution a formé des milliers d’élèves, en toute discrétion. A présent,Haguesher voudrait la présenter aux jeunes familles fraîchement installées à Enghien-les-Bains, Sarcelles, dans le 19e ou l’Ouest parisien pour leur faire découvrir une école aux avantages multiples.
Entretien avec Mr Levy, parent d’élèves de l’école Tachbar.
Haguesher : Pouvez-vous tout d’abord nous présenter l’école au niveau de son emplacement et de son infrastructure ?
Les élèves des institutions Tachbar sont accueillis dans un cadre verdoyant, spacieux et entièrement sécurisé, situé en zone calme et pavillonnaire. L’école bénéficie de locaux vastes et modernes conçus conformément aux normes de sécurité. Quant aux cours de récréation, elles s’étendent sur un terrain immense et disposent d’une aire de jeux aménagée. De plus, tout près de l’école, se trouve un parc et un terrain de sport où les enfants s’y rendent régulièrement avec leur professeur de sport ou pour jouer au football…
Combien d’élèves sont-ils scolarisés à l’école Tachbar et quelles sont leurs tranches d’âge ?
A ce jour, nous avons près de 190 élèves, du pré-gan jusqu’à la 5e et nous envisageons d’ouvrir la classe de 4e. Dès le C.P, filles et garçons sont dans des classes séparées. L’ensemble du complexe scolaire est dirigé par Mme Heymann. En ce qui concerne le programme de Kodech des garçons, le choix des méthodes d’enseignement et le suivi des professeurs, sont assurés par le RavGabay, réputé pour être un éducateur de premier rang.
Entrons dans le vif du sujet, pourriez-vous nous expliquer en quoi cette école représente un projet éducatif unique ?
Tout d’abord, il s’agit d’un projet pédagogique fondamentalement juif, focalisé sur la transmission d’une éducation authentique.
Ensuite, à Tachbar, le centre d’intérêt unique est la construction et l’épanouissement de l’enfant, ce principe fondamental se manifeste dans la vie quotidienne de l’école. Grâce aux classes à taille humaine, les enseignants assurent un suivi individuel des élèves.
Le niveau de Kodech aussi bien que celuide ‘Hol,sont très élevés. De plus, outre le suivi scolaire, nous bénéficions d’une grande écoute des professeurs et de la direction.
L’enfant est accompagné vers la réussite grâce à la grande pédagogie des éducateurs qui sont pleinement convaincus de la grandeur de leur mission.
Pouvez-vous nous présenter les facettes particulières de l’enseignement du Kodechdispensé à Tachbar ?
Nos enseignants sont des Avrékhim ou femmes d’Avrékhim qui ne transmettent pas simplement « un savoir sec » mais qui sont totalement imprégnés du contenu de leurs messages et les vivent. Par conséquent, les enfants le perçoivent, enregistrent et prennent à cœur ces enseignements. La direction et le corps enseignant de Kodech ont totalement intégré l’évolution des générations et sont pleinement conscients que les défis éducatifs d’aujourd’hui diffèrent de ceux d’il y a 10 ou 20 ans. De fait, les programmes, les méthodes d’enseignement et les outils pédagogiques sont adaptésen fonction du niveau, de la maturité, des pôles d’intérêt et de la situation actuelle des élèves.
Un petit mot sur les méthodes d’enseignement ?
Ici intervient la compétence de RavGabay qui consiste à transmettre bien plus que des connaissances. L’objectif est de donner aux élèves les moyens et les outils d’acquérir cette connaissance. Les enfants sont donc préparés pour être autonomes et indépendants dans leur apprentissage et leurs futures évolutions. Par exemple, en étudiant les mots de vocabulaire du ’Houmach, les enfants apprennent en parallèle les mots dérivés et les synonymes si bien qu’ils accumulent un vocabulaire si vaste qui leur permet, par la suite, d’aborder des textes inconnus.
Nous appliquons le principe « ‘hanokhlanaar al pi darko »,et donnons accès à l’indépendance de l’apprentissage de la vie !
Qu’en est-il de l’enseignement du ‘Hol ?
Lorsqu’on vise un enseignement de qualité, on tente d’assurer l’excellence à tous les niveaux. Le corps professoral est hautement qualifié et en formation continue. On utilise depuis plusieurs années des méthodes novatrices que l’Education Nationale recommande seulement aujourd’hui, citons notamment les méthodes Montessori et Singapour.
Enfin, nous assistons à un renouveau de l’école Tachbar mais à quel public s’adresse-t-elle ?
Elle est destinée aux familles engagées dans la Torah et disposées à évoluer.
De jeunes familles s’installent d’ailleurs à Epinay et bénéficient du rayonnement de la Yéchiva, du Kollel ainsi que de toutes les commodités d’une vie juive au quotidien (supermarché casher, mikvé etc.)
De nombreuses inscriptions sont d’ailleurs constatées tant pour des familles vivant dans le 93 que pour celles de l’Ouest parisien situé à seulement 20-25 minutes d’Epinay.
Renseignements et inscriptions : tachbar.inscriptions@gmail.com
Tel : 01 58 34 31 18