12 Sivan 5778‎ | 26 mai 2018

Rapport de Lag Baomer 2018 à Méron

Jewish men seen during the celebrations of the Jewish holiday of Lag Baomer at the Rashbi gravesite in Meron in northern Israel on May 03, 2018. Lag Baomer commemorates the death of Rabbi Shimon Bar Yochai, one of the most important sages in Jewish history, 1800 years ago. Photo by David Cohen/Flash90 *** Local Caption *** ì"â áòåîø ìâ áòåîø çâéâä çñéãéí çøãéí çâ äéìåìú ìâ áòåîø áîéøåï ÷áø øáé ùîòåï áø éåçàé çåââéí äø îøåï äø îéøåï

Mercredi et jeudi derniers, la foule n’a pas désempli à Méron ! Près de 500 000 visiteurs s’y sont rendus à l’occasion de la Hilloula de Rabbi Chimon bar Yo’haï. Les difficultés et la durée du trajet n’ont pas dissuadé ces nombreux Juifs à venir épancher leur cœur sur la tombe de Rachbi en ce jour propice aux délivrances.
Nous vous soumettons quelques données chiffrées pour dresser un bref aperçu du volume des infrastructures mises en place pour une telle Hilloula, semblable à nulle autre… 4000 autobus ont assuré les transports à travers l’ensemble du pays, à destination de Méron. 5000 agents de police ont été mobilisés pour assurer la sécurité des pèlerins… Des centaines de milliers de litres de boisson et dix tonnes de nourriture ont été offerts par l’association AkhnassatOr’him de Méron. De plus, plusieurs tentes équipées de systèmes de ventilation ont été dressées pour le déroulement des offices qui s’enchaînaient. Bien entendu, les pompiers et les secouristes de divers organismes étaient présents en force tout au long des festivités.
Pour ceux qui ont souhaité passer la nuit à Méron, ils ont dû payer 800 Shékelspar lit alors qu’au courant de l’année, le même service coûte 100 à 150 Shékels ! Quant aux frais de location de studios ou d’appartements, ils ont été multipliés par dix la semaine dernière !
Tout au long de Lag Baomer, 19 feux ont été allumés par différents Admourim et Rabbanim. C’est le Admour des ‘Hassidim de Boyan qui, depuis plus de cent ans, a le privilège de procéder à l’allumage central du 1er feu. En ce qui concerne le dernier allumage, c’est le Admour des ‘Hassidim de ToldotAharon qui s’en charge.
Après avoir prié et s’être recueilli, la musique et les chants ne s’arrêtaient pas… Confiants et plein d’espoir, les hommes ont spontanément formé des rondes, malgré l’espace limité dont ils disposaient, pour danser au rythme du célèbre Piyout Bar Yo’haï. De nombreux jeunes garçons âgés de 3 ans sont venus à Méron pour leur première coupe de cheveux etils jubilaient sur les épaules de leur père. Cette année, l’émotion était à son comble au moment de la coupe de cheveux d’un garçon nommé Chimon ‘Haïm (au nom de Rachbi)né après 46 ans d’attente. Son père, RavChmouelCha’har âgé de 70 ans, fort ému, l’a conduit chez son Rabbi pour qu’il lui coupe la première mèche et le bénisse… la joie de la famille était indescriptible !
Y.L

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*