6 Elul 5778‎ | 17 août 2018

La réaction furieuse du député Meyer Habib

French Union of Democrats and Independents (UDI) deputy Meyer Habib delivers a speech during a debate on Palestine status at the National Assembly in Paris November 28, 2014. French lawmakers are set to hold symbolic parliamentary votes over the next month on whether the government should recognise Palestine as a state, a move likely to anger the Jewish state. France does not classify Palestine as a state, but says it could extend recognition if it believed doing so would help promote peace between the Palestinians and Israel. REUTERS/Charles Platiau (FRANCE - Tags: POLITICS) - PM1EABS0ZCM01

« Un agent du Consulat de France à Jérusalem incriminé dans trafic d’armes : trop c’est trop ! »

L’affaire Romain Franck a provoqué la très vive colère et la consternation du député de la 8e circonscription des Français de l’Etranger, Meyer Habib. Il s’est exprimé dans un entretien avec Haguesher.

– Meyer Habib, qu’avez-vous ressenti en apprenant l’arrestation de Romain Franck et les chefs d’accusation très graves qui pèsent sur lui ?

– J’ai eu mal. Très mal. J’ai senti que cette fois-ci c’en était trop ! Cette affaire gravissime se rajoute à d’autres de ce type, qui mettent en cause les équipes du Consulat général de France à Jérusalem : le 7 avril 2013, Yom Hashoah, la minute de silence n’a pas été respectée dans le Lycée français de Jérusalem à la demande du proviseur qui est placé sous l’autorité du Consul Général. En septembre de la même année, l’attachée de coopération humanitaire au Consulat général, Madame Fesneau-Castaing, a giflé un soldat israélien en plein visage. Toujours en 2013, le chef du garage du Consulat a été arrêté au poste frontière d’Allenby, séparant Israël et la Jordanie, avec dans le coffre d’un véhicule doté de plaques diplomatiques, un chargement de 152 kg d’or, des chèques pour une valeur de près de 2 millions de dollars, des centaines de téléphones cellulaires, ainsi que 500 kg de tabac… !! Et maintenant cette affaire de trafic d’armes entre Gaza et la Judée-Samarie sous couvert de l’immunité diplomatique. C’est invraisemblable ! Et je ne reviendrai pas sur les votes honteux de la France à l’UNESCO pour des résolutions islamisant le Mont du Temple et le Kotel. Ou encore, la mention de Jérusalem-Territoires occupés qui figurent sur les courriers envoyés par le Consulat aux ressortissants franco-israéliens. C’est inacceptable !

– Que comptez-vous faire en réaction à cette affaire ?

– J’ai l’intention de m’entretenir avec le Consul général de France à Jérusalem Pierre Cochard, avec lequel j’entretiens des relations constructives, pour obtenir tous les éclaircissements sur cette affaire. Et j’ai l’intention d’écrire une lettre au chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian qui doit venir en Israël les 25 et 26 mars prochain, avec copie au Président de la République.