9 Heshvan 5779‎ | 18 octobre 2018

Emouvante azkara des Kedoché Toulouse à Jérusalem

Plus d’une centaine de personnes dont de nombreux proches et amis de la famille Sandler ont répondu présent à l’appel d’Eva Sandler et se sont réunis, dimanche soir 11 mars dernier, à la date hébraïque de l’attentat contre l’Ecole Otsar (Ohr ) Torah de Toulouse, pour une cérémonie de Azkara a la mémoire du rav Yonathan, d’Arié et Gabriel Sandler, et de Myriam Monsonégo zal. Cette année, la Azkara s’est tenue dans la synagogue de l’hôpital Misgav Ladakh, qui a ceci de particulier qu’elle repose sur un solide noyau d’anciennes figures marquantes de la vie juive toulousaine ; comme le grand rabbin Georges Haïk, qui fut grand rabbin de la Ville Rose pendant 30 ans et David Bensoussan qui en fut le ‘Hazan pendant de longues années. Ariel Kandel directeur de Qualita, et ami des Sandler, a relaté sa rencontre avec Yonathan Sandler zal et insisté sur leur attrait commun pour l’histoire de la Shoah. Le grand rabbin René Samuel Sirat, lui aussi, ami de la famille Sandler a rappelé comment les grands-parents du rav Yonathan ont été des pionniers de la restauration casher et leur dévouement sans borne pour la communauté. Samuel Sandler, le père du rav Yonathan et grand père d’Arié et Gabriel a mentionné la douleur omniprésente causée par l’absence de son fils et de ses petits-enfants et la peine causée cette année par le procès du frère de leur assassin. Le rav Alloul, père d’Eva Sandler a voulu tirer les enseignements spirituels de cette épreuve qui doit nous renforcer dans notre relation avec Hachem. Enfin le rav Arrouas ami de la famille et le Dr Michel Bensoussan rav de la communauté, ont livré des divré torah à la mémoire des quatre Kedoché Toulouse.

Dani Benely