7 Elul 5778‎ | 18 août 2018

Le témoignage plein d’Emouna de Yaël Kolman, la mère d’Adiel zal  

Yaël Kolman est originaire de Tunisie. Avant de faire son alya, dans les années 70, elle a vécu 5 ans à Sarcelles. En dépit du drame qui l’a frappée de plein fouet, elle a exprimé sa foi et son amour pour la vie.

 

Yaël Kolman la mère d’Adiel zal assassiné lundi soir dans la vieille ville de Jérusalem : « Adiel, mon cher fils, était un véritable bijou. Il débordait de lumière et de chaleur et donnait à tous. Depuis sa disparition, je veux continuer à diffuser cette lumière. Je veux trouver les forces de répartir cette lumière et être digne de sa grandeur. Dans un mois, le Jour de l’Indépendance, 70 ans après la chute du Gouch Etsion nous allons marier une fille. Après les obsèques, nous avons décidé de maintenir ce mariage et de continuer à vivre parce que nous aimons la vie et nous voulons aller de l’avant .C’est notre manière à nous de dire que Am Israël ‘haï… Nous sommes persuadés que nous sommes dans le processus de la Délivrance, car chaque Juif qui meurt pour le Kidouch Hachem, cela fait de la peine au Tout Puissant qui accélère la Guéoula ».

D.H.