12 Kislev 5781‎ | 28 novembre 2020

La salmonelle responsable de millions de décès

Ce mot a terrifié des générations entières de consommateurs de ‘houmous et de cornflakes. Une nouvelle étude laisse supposer qu’il y a plus de 400 ans, une souche de la même bactérie a conduit à une véritable épidémie, l’une des plus meurtrières de l’Histoire.

Selon l’étude, des traces d’ADN trouvées sur des dents anciennes ont révélé qu’une souche de salmonelle a été responsable de sept millions de morts Amérindiens en Amérique centrale au 16ème siècle, et a ainsi participé à la chute de l’empire aztèque.

Depuis 2004, les chercheurs ont localisé et exhumé 29 des 800 corps enterrés dans la fosse commune de Teposcolula-Yucundaa, à Oaxaca, dans le sud du Mexique.

Au cours de cette épidémie appelée « Cocoliztli », qui a débuté en 1576, 80% de la population indigène a péri dans le centre du Mexique et au Guatemala. Les symptômes : des taches sur la peau, des saignements et des vomissements.

« Ce fut une épidémie particulièrement dévastatrice qui a provoqué un énorme déclin de population », a déclaré l’anthropologue Kirsten Bose de l’Institut Max-Planck, dont la recherche qu’elle a menée avec ses collègues a été publiée récemment dans la revue Nature Ecology and Evolution.

La souche de la salmonelle est génétiquement similaire à celle qui cause l’intoxication alimentaire d’aujourd’hui. Ce qui ne signifie pas pour autant, bien sûr, que consommer du ‘houmous provoquera une nouvelle épidémie. La bactérie identifiée par les chercheurs peut provoquer une maladie similaire à la typhoïde.

L’emplacement de la bactérie indique que cette dernière a pénétré le corps par la circulation sanguine et créé une réaction infectieuse, ce qui aujourd’hui, à l’ère des antibiotiques, n’existe quasiment plus. C’est la première preuve de bactéries en Amérique centrale ou en Amérique du Sud.

Lorsque les forces espagnoles dirigées par Cortez arrivèrent au Mexique en 1519, la population locale était estimée à 25 millions de personnes. Un siècle plus tard, après la victoire des Espagnols et une succession d’épidémies, le nombre d’indigènes chuta à un million. Les scientifiques croient que la bactérie a été apportée sur le sol mexicain par les Conquistadors espagnols, bactérie à laquelle le système immunitaire de la population autochtone n’a pas pu faire face.

porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle