29 Kislev 5778‎ | 17 décembre 2017

Le fondateur de Darty et la Shoah

Bernard Darty, quatre-vingt-trois ans, a annoncé fin novembre sur la chaîne de télévision américaine Fox News, qu’il offrait un million de dollars à deux associations d’anciens combattants pour remercier l’armée des Etats-Unis de l’avoir sauvé de la Shoah. Bernard Darty a fondé, avec ses deux frères, Nathan et Marcel, la célèbre enseigne d’électroménager française qui porte son nom. C’était en 1957. A présent retraité, il partage son temps entre Paris et Miami, en Floride.
La famille Darty, originaire de Pologne, a débarqué dans l’Hexagone en 1939 pour échapper aux pogroms et aux nazis. La mère de Bernard a été arrêtée au cours de la rafle du Vel’ d’Hiv’ et n’a pas survécu à la déportation. Son père et la fratrie s’en sont miraculeusement sortis, grâce à l’aide de foyers non-juifs de la banlieue parisienne.

Puis, ils ont assisté au Débarquement. « Je me souviens très bien de l’arrivée de centaines de milliers de soldats qui nous ont libérés en juin 1944, a-t-il témoigné sur Fox News. Ils distribuaient des paquets de bonbons à des enfants affamés et fatigués par la guerre, qui avaient presque perdu tout espoir (…). La gratitude que je ressens pour ces hommes est au-delà des mots. Ils ont libéré notre pays et nous ont sauvé la vie. Sans les troupes américaines, mes proches et moi-même n’existerions tout simplement pas. Je pense à cela chaque fois que je regarde nos photos de famille ».
Bernard Darty a reconnu que son geste financier arrivait plus de soixante-dix ans après la Shoah, mais « il n’est jamais trop tard pour donner », s’est-il justifié.

Axel Gantz

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*