24 Adar 5781‎ | 8 mars 2021

L’antisémite Houria Bouteldja indésirable à Limoges

L’Université de Limoges avait annoncé, pour le 24 novembre, un séminaire d’études « décoloniales » avec pour principale intervenante Houria Bouteldja, porte-parole du mouvement des Indigènes de la République. La manifestation a finalement été annulée après une vive polémique, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal ayant notamment appelé les facultés à la « vigilance ».

Les thèses de ce parti identitaire provoquent régulièrement des tollés, à l’instar du dernier livre d’Houria Bouteldja : « Les Blancs, les Juifs et nous, vers une politique de l’amour révolutionnaire » (éditions La Fabrique). Un brûlot délirant et antisémite. Le politologue Thomas Guénolé, pourtant d’extrême gauche et proche de La France insoumise, avait lui-même dénoncé, à sa sortie, un texte « raciste ».

Les organisateurs du séminaire ont justifié l’annulation en expliquant que les conditions n’étaient pas réunies pour « la sérénité minimale qui sied à un débat universitaire ».

Les jours précédents, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) et d’autres associations, avaient exprimé leur inquiétude face à une « offensive idéologique (…) qui vise à fissurer le socle des valeurs fondatrices de la République ».

Axel Gantz

baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi sex baise toi baise toi baise toi baise toi sex sex watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn baise toi porn porn porn porn sex porn porn porn porn porn baise toi porn porn porn porn porn porn porn baise toi baise toi porn porn porn porn child porn child porn child porn porn porn child child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn porn porn porn porn porn watch baise toi baise toi porn