22 Tishri 5782‎ | 28 septembre 2021

Une découverte juive à New York

 

Deux femmes agents immobiliers, travaillant à Crown Heights dans une agence dirigée par des Juifs orthodoxes, ont récemment annoncé avoir fait une découverte très intéressante dans le cadre de leur travail. Elles sont tombées sur un bâtiment à vendre, qui servait d’église ces dernières années. Pourtant, ce même bâtiment était en réalité, une ancienne synagogue.

 

Certaines parties de l’ancien Beit Hamidrach sont intactes et n’ont pas été touchées, même si elles se trouvaient à l’intérieur de l’église.

Les ruines d’un mikvé ont également été découvertes, ainsi que la rampe qui y menait. Certaines parties découvertes ont été conservées dans le même état dans lequel elles étaient à l’époque où elles étaient utilisées par les Juifs de la région.

Lorsque le bâtiment situé sur l’avenue Rothshester dans le quartier orthodoxe de New York, a été mis en vente, les deux femmes sont allées le visiter afin d’estimer le bien. Il s’agit d’un édifice de trois étages, et en pénétrant à l’intérieur, elles se sont tout de suite rendu compte des symboles juifs qu’il renfermait. Le bâtiment possède la partie destinée aux femmes, ainsi qu’un tableau du souvenir des donateurs qui ont permis la construction et l’entretien de la synagogue.

Les deux femmes ont également repéré de nombreuses étoiles de David dans les vitraux du bâtiment. Et ce qui est encore plus étonnant est que lorsque l’on regarde le bâtiment depuis l’extérieur jusqu’en haut, on peut distinguer une pierre blanche sculptée en forme des Tables de la Loi qui trône tout en haut de l’immeuble.

L’édifice, construit dans les années vingt, appartenait certainement à la communauté « Ahavat Reïm ». La synagogue accueillait alors, tous les Juifs qui habitaient le quartier de Crown Heights à cette époque, mais également les habitants de l’est de New York.

La synagogue a été fermée en 1968, par manque de fidèles, alors que des centaines de familles juives avaient quitté le quartier pour celui de Borrow Park ou Williamsburg.

Le bâtiment est resté vide durant quelques années, jusqu’à ce qu’il soit acheté par la communauté chrétienne qui en a fait une église. Le porte parole de l’église a tenu a précisé que les symboles juifs avaient été conservés par respect pour les Juifs.

Les agents immobiliers qui ont découvert le bâtiment, ont confirmé que le bâtiment était à vendre, et que la communauté juive commençait à s’y intéresser ainsi que des acquéreurs privés qui voudraient faire revivre l’ancienne synagogue.