27 Kislev 5778‎ | 15 décembre 2017

L’arrivée du train à Karmiel va booster la communauté ‘harédite de la ville

Pour tous les habitants de la Galilée occidentale, l’ouverture de la voie ferrée Haïfa-Karmiel – enfin terminée après trois ans de travaux − est une excellente nouvelle. Mercredi 20 septembre, à 6h13, une première rame de voyageurs s’est élancée de Karmiel, la grande ville sérieuse du nord, vers Tel-Aviv et Béer-sheva. L’entrée en service de cette nouvelle infrastructure ferroviaire aura plusieurs conséquences économiques importantes : à terme, toute la Galilée va devenir un bassin d’emplois. Attirées par un marché immobilier beaucoup plus accessible que celui des grands centres urbains, de nombreuses familles vont s’installer dans cette région, où de nombreuses entreprises industrielles et high-tech (Elbit, Refaël, Iscar, Readymix, Opgal, Protalix) ont déjà pris leurs marques. Karmiel, connue pour être la première ville de développement construite en Israël selon un plan d’urbanisme, condition d’une excellente qualité de vie et d’une circulation fluide toute l’année. Par ailleurs, la ville qui compte une vingtaine de synagogues, deux yéchivot et collelim, accueille une importante communauté ‘harédite, regroupée autour des Rabbanim Margalit et Malka.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*