6 Kislev 5778‎ | 24 novembre 2017

La Commission européenne défend la liberté de culte

Invité d’honneur au dîner de gala du 60e anniversaire de la Conférence des rabbins européens (CRE), Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, a déclaré aux quelque 250 rabbins réunis à Amsterdam mardi 9 mai : « On ne doit pas dire à quelqu’un comment il doit pratiquerson culte, et lui n’a pas à vous dire comment pratiquer le vôtre ». « Vous ne pouvez pas simplement laisser tomber des pratiques si elles font partie intégrante de votre religion et si l’abattage rituel se fait selon les règles par des personnes certifiées, cela ne devrait jamais être un problème dans une société », a-t-il ajouté, précisant que le même principe s’applique à la circoncision. « La liberté de culte est essentielle et nous défendrons le principe », a encore dit Timmermans, soulignant la nécessité de respecter et de célébrer les différences entre les diverses communautés. Ses remarques ont suivi le plaidoyer du Grand rabbin de Bruxelles Avraham Guigui pour aider la communauté juive dans sa lutte en faveur du maintien du droit à la che’hita et à la brit mila en Europe.

Noémie Grynberg

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*