14 Iyyar 5779‎ | 19 mai 2019

Rav Nathan Tsvi Finkel (1943-2011)

« Grande figure qui alliait crainte de Hachem, amour de la Torah et Middot exceptionnelles » (Békhol Nafchékha)

Né à Chicago (Etats-Unis), il était l’arrière-petit-fils du Saba de Slabodka et portait d’ailleurs son  nom.  Agé  de  14  ans,  il  quitta  les  Etats-Unis  pour  se  rendre  en  Israël  et  rejoindre  la  yéchiva de Mir. Son sérieux et son assiduité remarquables firent la fierté de ses maîtres. Il ne fut donc pas étonnant que le Roch Yéchiva, rav Binyamin Beynich Finkel (le cousin de son père) lui  donne  sa  fille  en  mariage.  En  1990,  après le  décès  de  son  beau-père,  rav  Nathan  Tsvi Finkel assura la direction de la yéchiva et ce, en dépit de la maladie de Parkinson qui l’avait touché  dès  1988  et  de  la  dystrophie  musculaire  qui  le  frappa  plus  tard.  Ainsi,  durant  de longues  années,  il  était  malade,  souffrant  et  cloué  à  sa  chaise  roulante.  Néanmoins,  ces  épreuves  ne  diminuèrent  pas  l’intensité  de  son  amour  pour  la  Torah.  Dépourvu  de  ses  forces physiques,  il  continuait  à œuvrer  par  les  forces  de  son  âme,  avec  un  courage  et  une  détermination  inébranlables  pour  développer  au  maximum  la  yéchiva.  Mission  qu’il  réussit brillamment  puisqu’il  fit  de  Mir,  la  plus  grande  yéchiva  d’Israël et  l’une  des  deux  plus grandes  yéchivot du  monde, avec  celle  de Lakewood  (Etats-Unis).  C’est  à  l’initiative de rav Nathan  Tsvi  que  furent  ouvertes  les  « filiales »  de  Mir,  aussi  bien  à  Ramat  Chlomo  (Jérusalem) qu’à Brakhfeld (Modiin).