14 Iyyar 5779‎ | 19 mai 2019

Hommage au Rav Gershon Liebman (1905-1977)

Le  20e  Yahrtzeit  de  « Rabbénou »,  le  rav  Guershon  Liebman  s’est  déroulé  ,  lundi  29  Adar. Considéré comme l’une des plus grandes figures du judaïsme français d’après-guerre, le rav Liebman a étudié à la Yéchiva de Novardok. Son maître, le rav Its’hak Blei’her, suivait la voie tracée  par  le  Rav  Yossef  Yozel  Horowitz  (1847-1919),  connu  sous  le  nom du Sabba  de Novardok. Durant la Shoah, Rabbénou a été déporté au camp de Bergen-Belsen et le jour de sa libération du camp, armé d’un courage indescriptible, il se mit à étudier le traité de Baba Kama  qu’il  avait  dû  abandonner  juste  avant  la  guerre.  L’apercevant  en  train  d’étudier,  un soldat juif américain lui demanda : « Comment pouvez-vous vous plonger dans l’étude après avoir  tant  souffert ? »  Et  le  rav  Liebman  de  répondre : « Nous  avons  perdu  trop  de  temps durant  ces  6  dernières  années.  Jai décidé  douvrir la première  Yéchiva  à  Bergen  Belsen »  et une cinquantaine de jeunes se regroupèrent autour de lui ! En 1946, le rav Liebman dirigea la  Yéchiva  Chéérith  Beth  Yossef  au  camp  de  Zeilsheim  près  de  Francfort, où  des  rescapés avaient  été  internés.  En  1948,  il  fonda  la  Yéchiva  Or  Yossef  en  France.  Celle-ci  s’installa  à Bailly  (Yvelines)  puis  à  Fublaines  puis  à  Armentières-en-  Brie  et  Bussières.  Dans  les  années 50, il fonda également un séminaire de jeunes filles à Trilport et développa progressivement un  réseau  d’institutions  destinées  à  différentes  tranches  d’âge.  Ainsi,  il  s’investit  corps  et  âme  pour  reconstruire  le  judaïsme  français  affecté  par  la  Shoah  et  diffuser  la  pensée  de l’Ecole de Novardok, essentiellement basée sur le travail des Middot, la confiance absolue en Hachem  et  le Hechbon  Hanéfech  (faire  son  examen  de  conscience).  Lorsqu’on  demanda  à Rabbénou  d’écrire  ses  souvenirs  en  tant  que  survivant  de  la  Shoah,  il  rétorqua : « Certains ont pour mission de retranscrire lHistoire et dautres se chargent de produire lHistoire ». Le Rav Gershon Liebman est enterré au cimetière de Guivat Shaoul à Jérusalem.

Yokheved Levy