15 Adar I 5779‎ | 20 février 2019

Découverte d’inscriptions hébraïques antiques

Dans le cadre de travaux de rénovation récemment entrepris au sein de l’ancienne synagogue de Pékiin par le comité de préservation du patrimoine d’Israël, des inscriptions hébraïques gravées sur une pierre ont été repérées. A la suite de cette découverte, des archéologues experts en la matière se sont rendus sur place pour analyser ces inscriptions datant de près de 1800 ans. D’après leur premier examen, ces épigraphes correspondraient aux noms des donateurs de cette synagogue ayant été gravés sur cette pierre en guise de dédicace. Pour information, des familles juives habitaient dans cette région déjà à l’époque du Premier Temple. Aussi, selon le Midrach, c’est à Pékiin que se trouvait la grotte dans laquelle s’étaient cachés Rabbi Chimon bar Yo’haï et son fils Rabbi Elazar pour échapper aux autorités romaines. Cette année, la synagogue antique ainsi que la bâtisse de la « maison Zenatti » sont en cours de rénovation afin d’améliorer l’état des lieux du centre touristique qui s’y trouve. Ce site retrace les deux mille ans d’histoire des Juifs de ce village mais aussi le récit exclusif de la famille Zenatti, la plus ancienne famille juive de la région. Celle-ci est encore, aujourd’hui, représentée par l’une de ses membres, Margualit Zenatti qui préserve « le dernier flambeau » de cette lignée qui, selon ses témoignages, se serait installée à Pékiin depuis la destruction du deuxième Temple.

Y.L