23 Kislev 5778‎ | 11 décembre 2017

L’importance stratégique et sécuritaire de Maalé Adoumim et de la zone E-1

Créée en 1975 puis dotée en 1991 du statut de ville, Maalé Adoumim, 3ième cité de Judée-Samarie après Modiin et Bétar-Illit, compte aujourd’hui plus de 40 000 habitants.Rattachée à Maalé Adoumim, la zone E-1 – où sont planifiés des logements et une zone industrielle – n’est toujours pas sortie de terre.Elle pourrait voir le jour si toute l’agglomération venait à être annexée au territoire israélien…
Située en bordure du désert de Judée et à 7 km à l’est de Jérusalem sur l’axe routier Jéricho-vallée du Jourdain, Maalé Adoumim est très proche des quartiers-nord de la capitale tels Pisgat-Zéev et Givat Tsarfatit.
Or, suite aux longues années de gel du projet de construction sur la zone E- et en réponse à la décision de l’Assemblée générale de l’ONU de reconnaître la « Palestine » en tant qu’observateur non étatique, le gouvernement israélien a décidé le 30 novembre 2012 de renouveler son agrément de principe à la planification et à la construction dans cette zone très controversée puisque considérée comme « territoire palestinien » par l’ONU, l’Union européenne et même les USA. Ce qui provoqua le concert habituel de protestations pro-palestiniennes et internationales. Mais, de facto, la construction d’E-1 ne débuta pourtant pas…Selon Nadav Shragaï, expert au Jerusalem Center of Public Affairs de Jérusalem (JCPA) et auteur de plusieurs études approfondies sur les quartiers du Grand Jérusalem, « le contrôle de la zone E-1 est indispensable et vital pour le développement de la région et pour la sécurité de l’Etat d’Israël. Une ceinture palestinienne de constructions pourrait en effet menacer Jérusalem par l’Est et retirerait à Israël le contrôle de la route Jérusalem-Jéricho. Or cette artère principale est d’une haute importance stratégique pour pouvoir, en cas de conflit armé, transporter troupes et équipements vers l’est et le nord du pays par la vallée du Jourdain ».
Israël devra tôt ou tard annexer cette agglomération
Rappelons que les dispositions de la construction israélienne et palestinienne dans les territoires « disputés » de Judée-Samarie furent énumérées dans l’accord intérimaire d’Oslo-2 du 28 septembre 1995. Or la zone E-1 est située au sein de la zone C, ce qui signifie qu’Israël y dispose de pleins pouvoirs de planification et de construction… De plus, rappelle Shragaï, « contrairement à l’avis de certains observateurs, la construction de la zone E-1 ne coupera pas la Cisjordanie en deux et ne portera pas atteinte à la contigüité des zones palestiniennes. Car Israël a déjà prévu une route permettant aux Palestiniens venant du sud de circuler vers l’est de Maalé Adoumim et de pousser plus loin vers les villes du nord de la Cisjordanie, ce qui évite les barrages routiers. En réalité, ce sont les constructions palestiniennes sauvages dans cette zone contestée qui constituent la principale menace empêchant une future continuité territoriale israélienne ».
Alors qu’il existe en Israël un large consensus sur la nécessité de relier Maalé Adoumim à Jérusalem grâce à la construction de la zone E-1, l’absence de partenaire de paix palestinien viable tout comme le nouveau contexte international marqué par l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche pourrait peut-être pousser le gouvernement à proposer, sur proposition de Benett, l’annexion de Maalé Adoumim et de la zone E-1. Ce qui rendra possible le lancement de travaux si longtemps différés.
Précisons que comme la topographie de la plupart des terrains de la zone E-1 ne convient pas à la construction et qu’en plus, une partie de son étendue doit devenir une réserve naturelle, il est prévu – sur son flanc ouest – de construire un quartier résidentiel de 3 500 unités de logement entouré de lieux touristiques, d’hôtels et d’entreprises industrielles et commerciales pour le public de toute la région. Ce qui créera des milliers d’emplois pour les Israéliens et les Palestiniens. Richard Darmon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*