18 Kislev 5780‎ | 16 décembre 2019

Pas seulement Maalé Adoumim, mais aussi Betar Illit

Meir Rubinstein, le maire de la localité orthodoxe de Betar Illit, située près du Gouch Etsion au sud de Jérusalem, a entendu parler ces dernières semaines d’une possible annexion de Maalé Adoumim à l’Etat d’Israël et il ne tient absolument pas à être en reste à ce sujet : jeudi dernier, le 26 janvier, le maire a fait parvenir d’urgence une requête aux députés du Judaïsme unifié de la Torah. Dans cette lettre, il exige que les ministres et députés orthodoxes interviennent auprès du Premier ministre afin que Betar Illit puisse aussi être annexé à l’Etat d’Israël : « Je salue l’initiative visant à annexer Maalé Adoumim mais je me demandecomment a-t-on pu déposer un tel projet de loi sans y inclure une ville telle que Betar Illit qui se trouve à proximité de la Ligne Verte. Au nom de plus de 50 000 habitants de Betar, je demande à nos représentants à la Knesset d’intégrer notre ville dans ce projet de loi d’annexion. » Et le maire de préciser également que « la nouvelle zone industrielle de Betar Illit traversera la Ligne Verte et permettra un accès à la ville à l’ouest à partir du territoire souverain de l’Etat d’Israël ». Pour Meir Rubinstein l’arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump est une opportunité qu’il faut saisir. D.H.