18 Iyyar 5779‎ | 23 mai 2019

L’Egypte et l’Arabie Saoudite incitent le monde arabe à tisser des liens économiques avec Israël

Egyptian President Abdel Fattah al-Sisi waves as he arrives to the opening ceremony of the New Suez Canal, in Egypt August 6, 2015. Egypt staged a show of international support on Thursday as it inaugurated a major extension of the Suez Canal which President Abdel Fattah al-Sisi hopes will power an economic turnaround in the Arab world's most populous country. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh - GF20000015584

Le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi et le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman encouragent le monde arabe à établir des relations commerciales avec l’État juif. Alors qu’Israël jouit d’une paix froide avec l’Égypte, il n’y a toujours pas de relations diplomatiques officielles entre l’Arabie saoudite et l’Etat hébreu. Cependant, sous leurs nouveaux dirigeants, leur coopération avec l’État juif a considérablement augmenté,
même si une grande partie reste non officielle. Ainsi, des États arabes plus petits, comme Oman, ont également resserré les liens avec Israël. Plusieurs raisons expliquent l’attitude plus chaleureuse du monde sunnite envers l’Etat hébreu. Premièrement, les deux parties considèrent le régime chiite
d’Iran comme la plus grande menace stratégique dans la région. En effet, l’accord de l’ancien Président Obama avec Téhéran a rapproché le monde arabe sunnite de l’État juif. Deuxièmement, sentant une nouvelle orientation politique à la Maison Blanche, l’Égypte et l’Arabie saoudite cherchent à maintenir de bonnes relations avec l’administration Trump.
En encourageant les contacts avec Israël, Ryad espère sauver ses liens avec Washington, détériorés après l’affaire controversée du journaliste Khashoggi assassiné en Turquie.
N. G.