2 Tishri 5778‎ | 22 septembre 2017

Lancement de campagne encourageant pour Meyer Habib

Le député (UDI) des Français de l’Etranger Meyer Habib a entamé sa campagne en vue de sa réélection à ce fauteuil parlementaire qu’il a occupé à l’Assemblée nationale au cours des 4 dernières années.

Au cours des derniers jours, Meyer Habib, qui portera les 4 et 18 juin prochains l’étiquette des Républicains et du Centre, est allé au-devant de l’électorat francophone, en particulier à Natanya et à Jérusalem. Au cours de ses rencontres, il a appelé les électeurs franco-israéliens à se mobiliser et à faire en sorte que le taux de participation aux prochaines législatives soit bien plus élevé qu’il ne l’a été en 2013, et même plus élevé que celui enregistré lors du second tour des présidentielles le 7 mai dernier, taux qui s’est situé autour des 30 %. Le candidat de la Droite et du Centre compte beaucoup sur cette mobilisation et il le dit clairement : « Il est absolument impératif que les électeurs français en Israël aillent voter. Il y a plus de 70 000 électeurs inscrits. Il faut qu’ils participent massivement à cette consultation qui sera déterminante pour l’avenir de la France et qui aura aussi un impact sur les relations franco-israéliennes », a-t-il déclaré lors d’une réunion qui s’est tenue à Natanya. Meyer Habib est à la fois confiant et prudent : « Je dois rappeler que François Fillon, que j’ai soutenu au premier tour , a recueilli plus de 60 % des suffrages en Israël et c’est, de mon point de vue, très encourageant car cela prouve qu’il y a en Israël un électorat qui partage le message que je véhicule depuis 4 ans. » Et lorsqu’on lui demande justement de synthétiser ce message, il parle de son action afin de consolider les liens entre la France et Israël en particulier en matière de lutte contre le terrorisme, de sa lutte pour le maintien de la ché’hita, de la brit mila et du port de la kippa. Il souligne en outre sa mobilisation sans relâche en faveur de Jérusalem, qui fêtera ces prochains jours le 50e anniversaire de sa réunification : « Je pense que les Français d’Israël ont compris que, durant mon premier mandat, je me suis éloigné de toute langue de bois et j’ai œuvré afin que la France, meurtrie par des attentats djihadistes, sache réagir, entre autres en tirant les leçons de la douloureuse expérience israélienne dans ce domaine. J’ai accompagné le président de la Commission parlementaire de lutte contre le terrorisme Georges Fenech, commission dont j’ai été le vice-président en Israël. Nous avons rencontré mon ami Binyamin Nétanyaou et je puis vous assurer qu’à l’issue de ce séjour, les membres de la Commission se sont déclarés impressionnés par l’expérience et la méthode israélienne. »

Quant aux trois candidats qui briguent son fauteuil parlementaire, il constate, certes avec beaucoup de respect mais aussi avec un certain sarcasme, qu’il s’agit de trois candidats issus du Parti Socialiste : « Leur division est la démonstration vivante de l’échec du quinquennat de François Hollande. » Au sein de la communauté francophone en Israël, Meyer Habib dispose de nombreux soutiens qui s’expriment souvent sur les réseaux sociaux, mais qui l’accompagnent aussi dans ses déplacements israéliens : « Je pense qu’il est très courageux, affirme Jacques, un inconditionnel de Natanya. Je l’ai suivi durant son premier mandat. Il n’a jamais eu froid aux yeux. Il n’a jamais cessé de défendre l’Etat d’Israël dans cette Assemblée nationale, où il n’est pas de bon ton d’agir ainsi. Il n’a pas hésité à monter au créneau pour défendre Jérusalem lorsque celle-ci a été bafouée par l’Unesco et par le positionnement de la France. Certains raillent son côté émotionnel qui ne cadre pas avec l’ambiance feutrée de l’hémicycle parlementaire. Mais nous sommes nombreux à être émus par son émotion et nous lui sommes reconnaissants de défendre sans complexe la cause d’Israël à l’Assemblée. Rien que pour cela, nous serons nombreux à voter en sa faveur le 4 juin,et s’il n’est pas élu au premier tour, nous le soutiendrons plus encore le 18 juin »

Miri Shoumer.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*