22 Sivan 5779‎ | 25 juin 2019

New York : un musulman « héros » de la communauté ‘harédite

Assemblyman Dov Hikind leads about three dozen Jewish demonstrators rallied in front of a Times Square movie theater to protest the depiction of Jews in the Mel Gibson film "The Passion of the Christ," in New York on February 24, 2004, a movie which he saw at an advanced screening for Baptist church groups, but which the other protesters have not seen. The movie, which opens tomorrow, has drawn both praise and criticism from religious groups. REUTERS/Chip East CME - RTRDIS6

C’est le député juif new-yorkais Dov Hikind (démocrate) qui a remis, au nom du conseil municipal de Brooklyn, un diplôme civique à un jeune musulman pour le remercier d’être venu en aide à une femme juive orthodoxe, agressée en décembre à la station de métro de Coney Island. Ahmed Khalifa, dix-sept ans, a également reçu un ordinateur portable pour l’épauler dans ses études. La cérémonie a eu lieu à la mi-janvier en présence de dizaines d’élus locaux et de nombreux représentants de la communauté ‘harédite. La victime attendait la rame avec sa fille lorsqu’elle a été frappée brutalement par un individu qui l’a blessée. Ahmed Khalifa, présent sur le quai, s’est lancé alors à la poursuite de l’assaillant tout en alertant les volontaires de l’organisation juive de sécurité Hashomrim qui ont finalement réussi, avec le soutien du jeune musulman, à rattraper et maîtriser l’agresseur dans un abribus situé à proximité. Ce dernier est à présent derrière les barreaux. « En cette période de divisions, il est rafraîchissant d’assister à une telle histoire dans nos communautés, a déclaré Dov Hikind. Ahmed est un exemple, il nous montre comment nous devons nous comporter envers les autres ». Le récipiendaire a réponduqu’il ne se considérait pas comme un héros, estimant qu’il avait agi « comme tout le monde devrait le faire ». Ce n’est pas la première fois qu’Ahmed Khalifa vient au secours de son prochain. Il y a quelques mois, il a empêché un sans-abri qui voulait mettre fin à ses jours de sauter sur une voie ferrée juste avant le passage du train. Axel Gantz