20 Av 5780‎ | 10 août 2020

Biélorussie : Réouverture d’une synagogue 78 ans après sa fermeture !

Le 15 août dernier, un évènement historique a marqué la communauté juive de Brest (connue sous le nom de Brisk en yiddish) et des environs. En effet, l’émotion était palpable lors de la pose des Mézouzot qui a été effectuée dans l’ancienne synagogue « Hekdesh Shul » dans laquelle la voix de la prière avait cessé de résonner depuis 1941. Bâtie en 1886, ce lieu de prières était, comme de nombreux autres, au service de la merveilleuse communauté juive que la ville de Brisk abrita pendant plus de 800 ans. Située à la frontière polonaise, cette ville fut l’une des premières cibles des Nazis qui rasèrent totalement les synagogues et centres d’étude transformés, pour la plupart, en monceaux de ruines. Au lendemain de la guerre, la communauté juive de Brisk ne comptait plus que 19 membres alors qu’ils étaient quelques dizaines de milliers dans la période d’avant-guerre. La « Hekdesh Shul » avait servi de centre médical aux Allemands puis, à partir de 1945, elle fut transformée en centre culturel.

Actuellement, près de 2000 Juifs vivent à Brest et cette communauté est dirigée depuis 2003 par Rav ‘Haïm Rabinowitch Chlita, chalia’h ‘Habad assumant la fonction de Rabbin de cette ville. Depuis près de 16 ans, des démarches fastidieuses ont été entreprises pour racheter cette ancienne synagogue. Celles-ci ont récemment pu aboutir grâce à la détermination et à l’aide du Rav Moché Kotlarsky de Brooklyn et aux philanthropes Mr Georges Rhor et Mr Levy Labiyov.

La bâtisse de cette synagogue, une fois rénovée, sera équipée d’un Mikvé, d’un jardin d’enfants et de nombreuses activités communautaires y seront organisées. Y.L