17 Kislev 5781‎ | 3 décembre 2020

Zvi Ammar : « Mon engagement pour les communautés provençales »

L’ancien président du Consistoire marseillais revient sur le devant de la scène communautaire puisqu’il préside, depuis quelques jours, le Consistoire régional, et confie ses ambitions à Haguesher.

 

Haguesher : Vous avez été élu, le 17 décembre, à la tête du Consistoire régional Alpes-Provence, où vous succédez au professeur de cardiologie Samuel Lévy pour un mandat de six ans. Pourquoi avoir voulu rempiler, douze mois après votre départ du Consistoire de Marseille ?

Zvi Ammar : J’ai présidé cette institution pendant dix-huit ans, puisque j’ai effectué trois mandats. C’est amplement suffisant, et il était normal que je transmette le flambeau et cède la place à une équipe renouvelée. Le judaïsme marseillais est, certes, dans la « juridiction » du Consistoire Alpes-Provence, mais nous fédérons au total dix-huit communautés : Aix, Aubagne, Vitrolles, Toulon… Certaines sont petites, voire menacées de disparition si nous n’agissons pas. Ce sont elles qui m’intéressent au premier chef, et c’est surtout en pensant à elles que je m’engage aujourd’hui. C’est un nouveau défi.

 

– Plus concrètement ?

– Je souhaite orienter mon action dans trois directions. D’abord, il faut renforcer les liens entre la grande communauté de la cité phocéenne, ses dizaines de milliers de membres, et les synagogues éloignées de la métropole. Ensuite, je veux consolider les relations entre notre région et Israël. Cela passe notamment par une meilleure connaissance des réalités de l’Etat juif par le personnel politique local. Je compte aider à l’organisation de voyages d’élus vers ce pays, si possible en compagnie de cadres communautaires. Sans oublier les visites collectives de solidarité : une manière de dynamiser la vie juive en Alpes-Provence. Ma troisième priorité est la création d’un fonds dédié à la pérennité des lieux de prière, moins fréquentés qu’auparavant, du fait de l’alya et/ou du vieillissement du Kahal, et à la revitalisation budgétaire des communautés modestes.

 

– Le président du Consistoire de Marseille, Michel Cohen-Tenoudji, est-il prêt à mobiliser sa propre institution en ce sens ?
– Je le pense. Le fonds sera alimenté par des subsides communautaires, mais aussi par la contribution privée d’amis personnels. Une dizaine d’entre eux se sont déjà manifestés auprès de moi pour mettre la main à la poche. Tous ceux qui le peuvent devraient suivre leur exemple. Ainsi, aucune synagogue ne cessera de fonctionner dans les prochaines années en Alpes-Provence.

– Est-ce une promesse ?

– Un vœu très appuyé. Pour le reste, l’avenir appartient à Hachem. Mais je me battrai sans faiblir. Nous, Juifs, savons que sauver une seule âme, c’est comme sauver l’humanité entière.

 

– Comment les mentalités juives évoluent-elles dans votre région ?

– Nos coreligionnaires sont quelque peu désemparés. La vague d’alya est ralentie : elle reste importante mais a été divisée par deux en moins de trois ans. Ils ont donc le sentiment qu’il y a encore une place pour eux ici, et pour une existence communautaire digne de ce nom, avec des services cultuels performants, mais ils ont besoin d’être rassurés sur notre capacité à les encadrer et les soutenir. A nous, dirigeants, bénévoles et donateurs, de répondre à leurs attentes.

 

– Vous étiez longtemps proche du parti orthodoxe séfarade Shass. Avez-vous d’autres projets, en Israël ?

– Non. Je me suis éloigné de ce mouvement, même si j’y conserve de nombreux amis. D’ailleurs, j’ai toujours entretenu des contacts avec l’ensemble des forces politiques israéliennes. Mais je n’ai pas l’intention d’effectuer mon alya. C’est en France que je peux être utile. Mon fils et ma fille se sont installés en Eretz ; je ne compte pas les imiter pour le moment.

 

Propos recueillis par Axel Gantz

porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle