17 Shevat 5779‎ | 23 janvier 2019

Le Cormoran, la camionnette volante israélienne

C’est véritablement une innovation que vient de produire la société israélienne Urban Aeronautics, installée à Yavné. Son concepteur, Rafi Yoeli, en explique la genèse: « En 2006, après la Seconde guerre du Liban, on s’est rendu compte qu’on aurait pu sauver des vies si on avait disposé d’un appareil capable d’effectuer des missions d’évacuation derrière les lignes ennemies, là où aucun avion ni hélicoptère ne peut se poser. Après plusieurs années de recherches, on a conjugué nos savoirs en aéronautique et en technologie des drones, et le résultat est là… » Le Cormoran (d’abord appelé shafirit en hébreu), de la taille d’une voiture, décolle verticalement grâce à un rotor interne qui élimine le danger représenté par les pales d’un hélicoptère. Il peut ainsi voler sous des lignes électriques à haute tension, entre des immeubles, dans un ravin ou à proximité immédiate des parois d’une montagne. D’une charge utile de 500 kg, il peut accomplir toutes sortes de missions de soutien et de sécurité avec une autonomie de 50-70 km. Avec un GPS embarqué et deux radars, il peut se poser sur n’importe quel terrain accidenté. Et tout cela, sans pilote. Les États-Unis et l’Inde ont manifesté leur intention d’acquérir plusieurs exemplaires de cet appareil. DAVID JORTNER