14 Tammuz 5780‎ | 6 juillet 2020

Le daf hayomi accessible pour tous. Nouveau cycle, tout le monde commence

A l’approche du Siyoum Hashass à Paris le 12 Janvier 2020

Le peuple juif est, dit-on, le peuple du Livre. Allusion évidente – pense-ton généralement – au Tanakh, à la Bible qui constitue le socle sacré du judaïsme. Et qui est devenue célèbre auprès de l’humanité uniquement par l’intermédiaire d’Israël.
Mais depuis que la Loi Orale, qui constitue la seule et unique clef de compréhension de la Loi écrite, a revêtu sa forme écrite avec la Michna, et surtout le Talmud, cette assertion est encore plus vraie par référence à l’étude talmudique. « L’étude de la Tora équivaut à tous les autres commandements réunis » (Traité Chabat, 127a)- et la quintessence de l’étude de la Tora, c’est l’étude du Talmud. Le Talmud contient toute la sagesse juive, en toutes ses dimensions : normative, éthique, philosophique, métaphysique… et mystique. Comme l’écrit mon Père Rav Simha Ernest Gugenheim zatsal (1), il comporte « une force indéfiniment renouvelée, capable d’inspirer, de vivifier l’âme juive, de la développer dans le présent et de la conserver dans l’avenir ». Et de l’élever infiniment au point de lui permettre de retrouver une proximité inouïe avec le Créateur ! Dans cette perspective, une étude complète et intégrale du Talmud revêt une valeur toute particulière : « Ainsi dit l’Et. À la Maison d’Israël : cherchez-Moi et vous vivrez »  » דרשוני וחייתם (Amos 5,4) [est à comprendre dans le sens de] : Cherchez-Moi dans la Tora tout entière » (Traité Makot 24a). Le Daf Hayomi – la page de Talmud au quotidien, sans omettre un seul jour – concept génial que nous devons, comme tout le monde sait, au Gaon Rav Méir Shapiro de Lublin zatsal, permet à quiconque s’y engage, d’achever l’étude intégrale du Talmud en un cycle de sept ans. Le 5 janvier prochain démarrera le nouveau cycle. A cette occasion, l’organisation mondiale DIRCHOU qui promeut l’étude de la Tora par divers projets m’a proposé son aide afin de créer et de multiplier dans Paris IdF des centres d’étude et d’enseignement du Daf Hayomi. Le dimanche 15 décembre, je mobiliserai avec l’aide d’Hachem l’ensemble de rabbanim de Paris et sa région pour les sensibiliser à cette noble cause : ce serait pour moi un rêve de voir chacune de nos communautés proposer à ses membres un tel enseignement quotidien. Mais il faut pour la réussite d’une telle gageure l’adhésion enthousiaste d’un maximum de fidèles… Il ne fait pour moi aucun doute que tous ceux qui se lanceront dans cette magnifique aventure appelleront sur eux et sur leur famille la bénédiction divine.

Rav Michel Gugenheim Grand Rabbin de Paris

(1) Ernest Gugenheim, Le judaïsme dans la vie quotidienne, t.2