13 Kislev 5781‎ | 29 novembre 2020

« Savoir perpétuer fidèlement son message, c’est prolonger son existence »

Rav Yaacov Sitruk

Je voudrais dédier ces quelques lignes au grand rabbin Yossef Haïm Sitruk qui nous a quittés, il y a trois ans et qui a été pour nous ses enfants, un père aimé et aimant et pour ses nombreux disciples un guide qui a tant marqué leur vie.

Deux ans ont passé et il est difficile de déterminer si ce temps est vite passé ou bien s’il s’agit d’une éternité. En effet, lorsque l’on a tellement reçu d’une seule personne, il est impossible d’affirmer que son départ laisse un vide. Certes son absence se fait sentir à chaque instant, mais son enseignement et son exemple sont, tous les jours, un peu plus vivants. Et il est clair qu’en perpétuant son enseignement et en appliquant les leçons qu’il nous a livrées, nous avons l’intime conviction de prolonger son existence. Un rav vit pour l’Eternité grâce à tous ceux qui s’inscrivent dans le message qu’il transmettait. Lors d’un de ses fameux chiourim, qu’il donnait le lundi soir à la synagogue de la Victoire, il avait expliqué le lien qui l’unissait à ses élèves. Il avait affirmé qu’aimer quelqu’un, c’est être présent, même lorsque l’on est absent. Une relation est faite de séparations et de retrouvailles. « Le problème n’est pas le temps qui sépare les retrouvailles, mais le sens que l’on est capable de leur donner. Comprendre son maître, c’est savoir interpréter ses silences. »

La vie nous apprend que l’on ne peut pas être en permanence dans la proximité géographique de ceux que l’on aime. L’intensité de l’échange ne doit pas souffrir de cette séparation. Cette distance permet de donner une autre dimension aux sentiments que l’on éprouve envers son prochain. Lorsqu’ils sont ensemble, les parents comme les maîtres donnent à leurs enfants et à leurs élèves, ce dont ils auront besoin plus tard.Mais qu’en est-il après ! C’est une autre histoire. Celle d’une nouvelle réalité à laquelle il faut être capable de s’adapter en tenant compte de cette absence si marquante. Durant toute sa vie, notre père a toujours eu le souci de propulser ses élèves vers d’autres horizons. De les pousser à poursuivre le chemin qu’ils avaient eu le bonheur d’entamer avec lui et souvent, grâce à lui. Notre père rappelait régulièrement, que son objectif n’était pas que l’on s’attache « trop » à ses cours, mais de donner envie d’en suivre d’autres. « Notre fierté n’est pas de compter nos élèves, mais de compter ceux des autres en sachant, qu’un jour ils étaient aussi là, » disait-il.Il me semble que ces quelques phrases incarnent le programme de guide spirituel que mon père a été. Pour ma part, ces mots résonnent comme un message qui traversera le temps. A présent, ne pouvant ni l’entendre ni lui parler, ces paroles sont une véritable consolation. Elles sont comme le conseil qu’on a tellement besoin d’entendre. Je ne le remercierais jamais assez d’avoir dit suffisamment tôt ce que j’aurais besoin d’entendre plus tard.

Il disait également que les fêtes de Tichri sont une magnifique occasion de faire le point. Elles nous permettent de ne pas vivre nos vies comme un déroulé que l’on subit. Mais elles nous renvoient, par la réflexion à laquelle nous sommes tenus, notre image la plus fidèle. Alors, à la veille de ces moments exceptionnels, qu’il vivait avec tellement de ferveur, je voudrais souhaiter à ceux qui lui étaient proches, d’être capables de perpétuer ce qu’il a été : un homme qui pensait ce qu’il disait et qui était ce qu’il enseignait. Nous lui exprimerons notre reconnaissance en suivant l’extraordinaire exemple qu’il était. Notre père et notre maître, le rav Yossef ‘Haïm Sitruk ze’her tsadik vékadoch livrakha !

porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle