17 Kislev 5781‎ | 3 décembre 2020

Décès du Dr Moché Rothschild Zal, fondateur de l’hôpital Maayné Hayéchoua

Le Dr Moché Rothschild Zal est décédé le Chabbat ‘Hol Hamoëd Souccot à l’âge de 89 ans. Ce médecin orthodoxe de Bné-Brak a fondé et dirigé le centre hospitalier Maayné Hayéchoua qui combine harmonieusement médecine de qualité et respect de la Halakha. Dr Rothschild a également été le médecin attitré de plusieurs Guedolim, dont le Rav ‘Haïm Kaniewsk  Chlita qui lui avait d’ailleurs rendu visite à l’hôpital quelques jours avant son décès. Né à Zurich en 1929, il était le fils de Rav Yossef Rothschild, l’un des principaux responsables communautaires de Suisse. Le Dr Rothschild a suivi ses études de médecine à Zurich et s’est ensuite spécialisé en pédiatrie dans différents hôpitaux de Paris. En 1971, il monta en Israël et durant de longues années, il travailla dans l’ancien hôpital Chaaré Tsédek dirigé alors par le Dr Moché Wallach. Au cours de cette période, il se rapprocha de plusieurs Rabbanim, dont Rav ‘Haïm Shmoulewitz, Rav Yé’hezkel Avrahamsky et Rav Yé’hezkel Levinstein. Il entretenait également d’étroites relations avec le Rav Yossef Chlomo Cahaneman qui l’avait vivement encouragé à monter en Erets Israël. Il était aussi le médecin privé de Baba Salé et du Steïpler. En outre, le Dr Rothschild était Mohel. Il effectua des milliers de Brit-Milot dans le monde entier et se chargea de circoncire un nombre important de Juifs russes. En ce qui concerne la création de l’hôpital Maayné Hayéchoua, il s’agissait d’un projet personnel de grande envergure. Pendant 14 ans, il lutta pour surmonter les différents obstacles liés à la réalisation de son projet et s’investit pour récolter des
fonds au sein de nombreuses communautés de diaspora. La première pierre fut posée en 1978 mais la construction de l’hôpital ne fut entamée que 5 ans plus tard et son inauguration eut lieu en 1990. Au départ, l’hôpital assurait uniquement le service de maternité mais il ne tarda pas, au fil des années, à se développer et à ouvrir d’autres branches médicales. Après avoir dirigé l’hôpital pendant plus d’une décennie, Dr Rothschild céda son poste à son fils Chlomo sans pour autant cesser son activité professionnelle et poursuivit son travail en assurant la présidence. Il oeuvra pour l’ouverture d’un hôpital psychiatrique annexe qui ouvrit ses portes en 2016. Doté d’une crainte du Ciel remarquable et soucieux du bien-être d’autrui, il faisait partie de ces grands hommes qui « parlent peu et font beaucoup ». Lorsque son fils lui demanda ce à quoi il devait aspirer, il lui répondit : « Il faut prier pour la venue du
Machia’h, pour qu’il n’y ait plus de malades et que cet établissement devienne une grande Yéchiva ! ». « Et en attendant… ? », rétorqua son fils. Et le Dr Rothschild de répondre : « Fais de ton mieux pour assurer les meilleurs soins aux malades ! » Père de dix-sept enfants, il laissa derrière lui de très nombreux descendants. Des milliers de personnes, ayant à leur tête, les Grands Maîtres de notre génération, l’accompagnèrent vers sa dernière demeure, au cimetière de Poniowitz, en pleine fête de Souccot. Yéhi Zikhro Baroukh !

Y.L

porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle