8 Heshvan 5781‎ | 26 octobre 2020

L’âme-sœur, comment former des candidats au poste de « chadkhan » !

L'initiative est inédite mais elle répond incontestablement à un besoin et à une difficulté sociale de plus en plus aiguë : la difficulté pour certains jeunes de trouver… l'âme sœur. La solution : former des « marieurs » ou « marieuses » qui seront capables de former les couples les plus adéquats. Le rav Yaacov Sitruk et la rabbanit Elkrief sont les catalyseurs de ce projet. Rav Yaacov Sitruk nous le détaille.

-Haguesher : Rav Sitruk, pourquoi avez-vous décidé de vous investir dans ce projet de « l’âme sœur ».
– Rav Yaacov Sitruk : La recherche d’un conjoint est l’un des défis majeurs des jeunes de notre génération. Pour tenter d’apporter une solution à ce problème Alef Ledorot a décidé de s’associer à l’appel de la rabbanit Pnina Elkrief. Ce projet consiste à former des personnes au métier de Chadkhan ou Chadkhanit que l’on traduit en français par marieur ou marieuse. Nous avons remarqué que les gens se connaissent, se retrouvent souvent dans diverses activités ou réjouissances mais, ce qui manque c’est le doigté, l’expérience de quelqu’un qui vienne rapprocher tel garçon de telle fille qui pourraient éventuellement se marier. Pour que ces candidats puissent remplir leur mission, il faut les former. Et c’est ce que nous souhaitons faire dans un esprit constructif.
– Mais quelle est la valeur ajoutée de ce projet d’âme-sœur ?
– D’abord permettez-moi de souligner que les réseaux sociaux (pas facebook !) ont dans notre environnement toujours parfaitement fonctionné. Mais nous sommes confrontés à un double problème. Les jeunes ont souvent une certaine appréhension à entamer une démarche vers l’autre, par eux-mêmes. Ensuite, il arrive que des amis empressés veuillent, dans le souci de marier leur fille, la présenter à n’importe qui. Résultat : la fille en question multiplie très vite le nombre de Chidoukhim qu’elle entreprend, ce qui a un contre-coup moral incontestable. Voilà pourquoi nous suggérons de former des personnes, essentiellement des couples d’avrékhim qui accumuleront une expérience dans le domaine du Chidoukh et qui seront capables de réunir et rapprocher ceux et celles qui de prime abord ne se seraient pas rencontrés. Il faut bien entendu que ces jeunes couples soient pleinement acquis à la cause du chidoukh et mesurent son caractère tout à fait particulier.
– Concrètement comment va se dérouler cette « formation » ?
– Nous allons proposer une série de conférences qui seront appuyés par des « travaux pratiques ». Nous serons épaulés dans ces conférences par des rabbanim tels que le rav Diamant, le rav Bar Shalom, le rav Sim’ha Cohen et le rav Fanger. Ces cours seront donnés en hébreu et ils seront d’un certain niveau. Nous y traiterons de divers sujets comme l’engagement mutuel : qu’est-ce que les conjoints sont en droit d’attendre l’un de l’autre, ou encore la sainteté du foyer juif, se faire aider pour résoudre les problèmes, etc. Le tout conformément, bien évidemment à la Halakha. Nous débattrons également des gens que l’on peut ou ne doit pas mettre en contact, de l’importance centrale de l’Education. Et enfin, nous évoquerons durant cette formation, des cas particuliers, comme les convertis, un Cohen qui veut se marier avec une divorcée, etc., l’impact d’une téchouva sur le couple, et les problèmes génétiques. Vous le voyez, les sujets ne manquent pas ! Nous espérons qu’à la fin le « candidat-chadkhan » disposera du savoir nécessaire pour remplir sa mission auprès de ses connaissances de son environnement.
– Quand se déroulera le lancement de ce programme ?
– Toutes les personnes qui se sentent concernées, sont conviées à la soirée de lancement de ce projet de « l’âme sœur » qui se tiendra le lundi 23 avril prochain à 20h, à Beit Annael, 26 rehov Yossef Hakhmi sur le thème : « Aider à l’élaboration d’un foyer juif, c’est reconstruire Jérusalem ». Ce rassemblement ouvert à un public mixte se déroulera en présence du Rav Yehia Benchetrit, de la rabbanit Elkrief et de moi-même. L’entrée sera libre et gratuite !
Alef Ledoroth et B.A.I.T vous invitent à prendre part au nouveau projet « Ame sœur ». Son programme pour chadkhanim/ chadkhanioth et tout public masculin/féminin sera très enrichissant pour chacun.
Rendez-vous le 23 Avril à 20h au Beth Annael Bayit Vegan avec Rav Benchretrit, Rav Sitruk et la Rabbanith P. Elkrief.
Contact :  HYPERLINK « mailto:pbait@neto.net.il » \t « _blank » pbait@neto.net.il ; 03.5702752           

Propos recueillis par D.B.