22 Tishri 5782‎ | 28 septembre 2021

Internet, quand tu nous tiens…

C’est un fait, nos jeunes sont addicts au web et aux réseaux sociaux. Nous qui n’avons connu cette avancée technologique que vers l’âge de 18-20 ans, avons pu vivre notre jeunesse sans tous ces gadgets qui envahissent aujourd’hui leur monde et leur tête ; avec de vrais amis, un vrai dialogue, en bref des relations authentiques. De ce fait, nous arrivons à « doser » pour nous-mêmes. Mais eux qui ne connaissent justement pas autre chose, eux dont les amis et parfois la famille proche possèdent les appareils dernier cri, comment peuvent-ils avoir conscience de la dépendance qui s’ensuit et des dégâts occasionnés par l’utilisation excessive de la « Toile » ?

Oui, ils ont un esprit plus ouvert sur le monde, un accès plus large à la connaissance. Mais les effets moins positifs et pour le moins indésirables pèsent lourd sur la balance : ils dorment beaucoup moins, sont presque totalement déconnectés du monde qui les entoure et en même temps, de leur propre famille… Et la liste est encore longue. Le véritable problème, c’est qu’ils ne s’en rendent pas compte.

Et si nous, les aînés, nous servions précisément du web pour les éveiller aux dangers de l’addiction qui les guette ou dont ils sont déjà victimes ? Et si nous mettions en ligne des « posts » sur Facebook et des articles sur leurs sites préférés qui tireront dans leur esprit la sonnette d’alarme ?

A méditer…

N.I.