9 Heshvan 5782‎ | 15 octobre 2021

La rencontre entre Rav Chmouël zatsal et Rav Ovadia Yossef zatsal

Le Rav Auerbach zatsal a toujours entretenu avec les grands d’Israël une relation très chaleureuse. Voici les propos qu’il a échangés avec Maran Rav Ovadia alors qu’il était venu le voir à Tel Aviv suite au décès de son fils, le Rav Yaacov Yossef zatsal.

Rav Ovadia raconte à Rav Chmouël : J’étais comme un roi à Tel Aviv et lorsque les grands de la génération m’ont demandé de prendre la tête de la Rabbanout de Jérusalem, j’ai refusé et leur ai demandé de laisser à son poste actuel mon prédécesseur le Rav Its’hak Nissim, mais ils ont insisté : « c’est votre rôle ! ». C’était une nécessité, mais Hachem sait combien j’ai hésité. Quand on entre à ce poste, on a beaucoup de problèmes, on souffre beaucoup.

– C’est pour le bien du peuple.

– Quand j’étais grand rabbin, c’était très dur ; maintenant, j’étudie la Torah, Baroukh Hachem.

Après avoir reçu les bénédictions du Rav Ovadia, le Rav Chmouël lui a demandé sa participation pour l’aider à lutter contre la loi d’appel à l’armée qui menaçait le monde de la Torah.

– Nous avons besoin de vous, en particulier maintenant qu’il y a ce décret.

– Je me battrai, je m’occupe de ce domaine et supplie nos ministres, qui n’en sont pas vraiment, mais je m’adresse à leur cœur, je les valorise chaque jour, je m’assois avec les uns et les autres même s’ils ne font finalement pas ce que j’attends d’eux.

– Vous réussirez dans tout ce que vous entreprendrez !

 

Neïla Ifrah