15 Tammuz 5781‎ | 25 juin 2021

Un quatorzième Juste soissonnais

La petite ville de Soissons, dans l’Aisne, s’est particulièrement illustrée sous l’Occupation puisque treize Français, originaires de la cité picarde, ont reçu jusqu’à présent le titre de Justes parmi les nations délivré par le musée-mémorial de Yad Vashem. Charles Létoffé est la quatorzième personnalité ainsi honorée.

Aujourd’hui décédé, ce policier avait notamment prévenu Charles Knoll, vendeur de légumes primeurs à Soissons, que les autorités traquaient les Juifs étrangers. Grâce aux renseignements fournis en 1942 par ce résistant de l’ombre, le marchand et sa famille ont pu échapper à la déportation. Claudine Katz, fille de Charles Knoll, a assisté avec beaucoup d’émotion, à la mi-décembre, à la cérémonie organisée à la mairie pour la remise de la médaille au fils du héros, Bernard Létoffé. Daniel Saada, directeur du service économique et scientifique de l’ambassade d’Israël à Paris, représentait l’Etat juif.

« Mon père ne parlait pas de cette période, a raconté Bernard Létoffé, il ne s’en faisait pas une gloriole et nous ne savions rien. La seule chose que je l’ai entendu dire à la maison, c’est qu’il ne comprenait pas que le chanteur Johnny Hallyday ait reçu la Légion d’honneur, alors que des gens comme lui n’avaient pas eu ce privilège. »

Axel Gantz