14 Adar 5781‎ | 26 février 2021

Décès du Rav Steinmann – Témoignage du Rav Its’hak Katz Chlita

Le Rav Aharon Yéhouda Leib Steinmann zatsal, était un Géant de notre génération. Sa grande piété et sa dimension spirituelle échappent à notre entendement. Lorsque le Rav Kahanemann le nomma Roch Collel de Ponievicz, en 1965, il expliqua son choix en décrivant Rav Steinmann comme étant « le ‘Hazon Ich en format réduit ». L’une des facettes extraordinaires de ce Tsadik pourrait être comparée à l’échelle du rêve de Yaacov, « dressée sur la terre et son sommet atteignait le ciel ». Le niveau d’abstinence du Tsadik de tous les plaisirs de ce monde et de toute la matérialité était remarquable mais, simultanément, ce Gadol saisissait et comprenait tous les enjeux de notre génération, tranchait des cas complexes. Il était apte à comprendre les problèmes d’actualité, propres à notre génération, et son esprit cernait parfaitement la psychologie de l’homme.

Toute sa vie était dédiée au service de son Créateur… Quant au repos, il était bien loin de s’en préoccuper. L’anecdote suivante le démontre bien. Après un vol en provenance des Etats-Unis, le Rav Steinmann avait fait escale en France. Les proches qui l’avaient accompagné, fatigués du voyage, allèrent se reposer. Mais le Rav n’y songea pas un seul instant : après avoir prié, il fit un discours, se rendit à la Yéchiva pour interroger les ba’hourim… enchaîna sans s’interrompre et se rendit à Genève… Il portait pleinement la charge du Am Israël sur ses épaules.

De plus, c’était un homme de vérité par excellence. Il veillait scrupuleusement à accomplir chaque mot qui sortait de sa bouche. En voici un exemple : le jour de son dernier voyage à Paris, à la veille de Roch Hachana 2013… les médecins lui recommandèrent d’annuler son voyage, vu son état de faiblesse. Après un léger repos, le Rav Steinman s’exclama : « j’ai promis… je dois voyager ».

Quant à l’implication du Rav Steinmann au sein de la direction des institutions Yad Mordékhaï, on pourrait relever trois points : Il fut à l’origine de l’ouverture de la Yéchiva Guédola Nichmat Israël. C’est aussi le Rav Steinman qui recommanda de commencer la Yéchiva Kétana dès 13 ans, mettant en parallèle le développement physique du jeune garçon, et celui de son esprit et de sa personnalité. Enfin, en ce qui concerne l’éducation des jeunes filles, c’est le Rav Steinmann qui recommanda d’opter, au sein de notre école, pour un bac technologique et non pas général, afin que les élèves ne soient pas exposées à des textes non conformes aux valeurs de la Torah. Malgré les réticences de certains parents, nous devons accomplir ce que disent nos Guédolim.

Propos recueillis par Yokheved Levy

 

baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi sex baise toi baise toi baise toi baise toi sex sex watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn baise toi porn porn porn porn sex porn porn porn porn porn baise toi porn porn porn porn porn porn porn baise toi baise toi porn porn porn porn child porn child porn child porn porn porn child child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn porn porn porn porn porn watch baise toi baise toi porn