14 Shevat 5781‎ | 27 janvier 2021

Tours : malaise autour du « Marchand de Venise »

Scène inhabituelle à Tours (Indre-et-Loire) : le 28 septembre, des membres du CRIF régional ont distribué des tracts au public entrant au Théâtre Olympia. A l’affiche : « Le Marchand de Venise » de Shakespeare mis en scène par Jacques Vincey. Les militants juifs entendaient protester contre la représentation d’une pièce contenant « de très nombreux propos et comportements antisémites ». Jacques Vincey, qui est aussi directeur de la salle, a reconnu dans la presse locale que « monter ce texte classique est problématique et suscite toujours des crispations ». Les tracts avaient pour objectif de « mettre en garde les spectateurs, surtout les jeunes », a expliqué François Guggenheim, président du CRIF Touraine-Poitou-Charentes, après avoir rencontré le metteur en scène. Ce dernier a répliqué qu’un « soin extrême » avait été apporté à l’adaptation en français et que les outrances incriminées étaient « autant antichrétiennes qu’antijuives ». Son interlocuteur souhaitait tout au moins qu’un avertissement soit lu avant le spectacle « plutôt que de laisser couler des pensées malsaines ». Il a essuyé une fin de non-recevoir.