8 Tammuz 5781‎ | 18 juin 2021

Ma’hzor de Roch Hachana Ashkénaze

Dans la série « Porte de la Délivrance », le très prolifique rav Gabriel Benzaquen fait paraître à présent le Ma’hzor de Rh Hachana de rite ashkénaze, où la traduction systématique en français s’insère en interlignes dans le texte hébreu. Cette formule « mot-à-mot » est particulièrement utile pour comprendre les nombreux termes difficiles que comportent les prières de cette fête. Cela est d’autant plus vrai pour les prières du rite ashkénaze, souvent rédigées en prose dans un hébreu dit « médiéval », qu’il faut parfois véritablement décrypter pour percer à jour la pensée de l’auteur. Compte tenu de la complexité de certains textes, le rav Benzaquen a incontestablement réalisé là une prouesse. Bien qu’avec cette formule, il soit plus difficile de lire le texte français d’une traite pour se faire une idée globale de chaque prière, l’avantage d’une traduction littérale, extrêmement proche du texte original, demeure incontestable.

Notons que ce Ma’hzor tient compte à la fois des rites allemands (« yeke ») et polonais, qui comportent certaines variations.

Ma’hzor Ashkénaze de la série Porte de la délivrance, du rav Gabriel Benzaquen, 620 pages aux éditions La Délivrance.