23 Sivan 5779‎ | 26 juin 2019

Les habitants juifs de Judée Samarie sont en colère

New chairman of the Gush Etzion regional council, Shlomo Neeman, begins his new role at his office, on February 20, 2017. Photo by Gershon Elinson/Flash90 *** Local Caption *** ראש המועצה החדש של גוש עציון שלמה נאמן נכנס לתפקידו בלשכת ראש המועצה

Les leaders des localités juives de Judée-Samarie ne sont pas contents. Dans l’absolu, l’information diffusée presqu’en catimini, vendredi dernier, sur la construction de 2 000 unités de logement ne les a pas rassurés. Au contraire : ces dirigeants estiment que cette annonce masque une décision gouvernementale de revenir peu à peu à un gel tacite de la construction tel qu’il existait sous Barack Obama : « Ce n’est que de la poudre aux yeux. Sur le fond nous allons vers un gel d’un commun accord avec Donald Trump », ont-ils affirmé. Le plus virulent a été le nouveau président du Conseil régional du Gouch Etzion Shlomo Neeman qui a révélé que son conseil n’a, de facto, reçu aucune autorisation de construire. Shlomo Neeman a même déclaré que si cette approche n’était pas modifiée, la présence du Premier ministre lors des célébrations du jubilé de la réinstallation des localités du Gouch Etsion n’était plus souhaitable. Même le président du Conseils de Samarie, Yossi Dagan affirme que l’on est revenu à une politique proche de celle en vigueur sous Obama. En réponse à ces critiques, l’entourage du Premier ministre a affirmé que c’était là des accusations mensongères. Quant au Likoud, il a trouvé ces accusations étonnantes : « Le gouvernement de Binyamin Nétanyaou a validé la construction de 5 500 unités de logement, ces derniers mois ainsi que la création d’une nouvelle localité pour les habitants expulsés d’Amona. Comment peut-on prétendre qu’il y a un gel de la construction ? ». Il convient de souligner qu’un plan de construction devait être validé, il y a plusieurs semaines, mais il a été gelé et reporté à cause de la visite de Trump en Israël. D.H.